-
 

Partagez | 
 

 Claire - somebody make me feel alive and shatter me

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
avatar



all we do
verres de whisky : 187
Voir le profil de l'utilisateur

MessageSujet: Claire - somebody make me feel alive and shatter me   Dim 2 Avr - 21:52


 
 
Claire Aileen Cunningham
I'm searching for something that I can't reach.

 
surnom(s) ○ Prima.  âge ○ 28 ans. date , lieu de naissance ○ Seattle, le 10 septembre. nationalité , origines ○ Ecossaise pur malt, l'accent qui va avec inclus dans le starter pack. Ne mentionnons pas les origines de ma génitrice, merci. métier ○ Roadie, bassiste. orientation sexuelle ○ Hétérosexuelle. statut civil ○ Célibataire.  groupe ○ Chase the Day.   avatar ○ Gugu Mbatha-Raw. un chat noir ○ ça arrive crédit(s) ○ tumblr (icons), fassylover (avatar)


 
garde le pour toi.
Je suis ce qu'on appelle communément un roadie. Le boulot consiste à suivre un groupe en tournée et à leur permettre de jouer dans de bonnes conditions tous les soirs. Je m'occupe de toute la technique concernant la basse : je l'accorde, change les cordes, m'occupe des balances et j'interviens au moindre souci sur scène. Sans moi et les autres roadies, vos groupes préférés ne seraient pas où ils sont, c'est certain. ✰ J'ai toujours été passionnée de musique. Mon père m'a élevée sur les routes dès mon plus jeune âge. Il était manager d'un groupe à qui il avait voué sa vie. Je n'ai donc jamais été scolarisée comme n'importe quel autre enfant. Je suivais un programme "à domicile" sur lequel j'ai toujours craché jusqu'à ce que je sois assez grande pour moi aussi me mettre à bosser pour le groupe. ✰ Je n'ai jamais connu ma mère. Elle est partie après avoir accouché, c'était un genre de deal avec mon père. Ne pas avorter mais lui laisser le bébé, étant donné qu'elle n'en voulait pas et qu'ils en étaient arrivés à se détester. Vivre avec cette étiquette sur le front, c'est loin d'être facile. Mais on survit. ✰ J'ai une peur panique de la routine, de l'engagement, et si Edimbourg reste ma ville et a une place spéciale dans mon coeur, je ne supporte pas y rester plus de quelques mois. En réalité, je n'aime pas rester plus de quelques mois où que ce soit. J'ai un besoin incessant de bouger, de découvrir des choses, toujours plus. ✰ Il m'arrive de boire un peu trop. Pour être franche, j'évite au maximum la boisson en présence de personnes que je connais bien. Ca me fait faire n'importe quoi. ✰ Mon surnom, Prima, vient d'une bêtise lancée en backstage sur ma silhouette de danseuse et sur ô combien j'avais raté ma vocation. On m'a surnommée "Prima" toute la journée et c'est resté. ✰ J'ai peur de m'engager, j'ai peur du futur et de ce qu'il me réserve. J'ai peur que tout s'arrête un jour, de perdre mon boulot et de ne pas trouver un autre groupe qui veuille bien de moi. Je pleure d'angoisse à chaque fin de tournée pour ces raisons bien précises. ✰

 
FAST & CURIOUS.
film d'auteur/blockbuster ? ○ Les deux. Dans un bus, il faut savoir s'occuper sans être difficile. boire/conduire ? ○ Boire. cinéma/musique ? ○ Musique, sans une once d'hésitation. lsd/weed ? ○ Weed.  royal cheese/royal bacon ? ○ Bacon. Le gras, c'est la vie.  de sang froid/de sang chaud ? ○ Sang froid. monogamie/polygamie ? ○ Monogamie avec une marge d'erreur d'environ 10% ? food/porn ? ○ Foodporn. And porn with food. Wait... what ?chiot/chaton ? ○ Chaton. rambo/rimbaud ? ○ Rimbaud. thé/café ? ○ Thé. sorry/not sorry ? ○ Sorry.




 
TON PETIT BLASE.
âge ○ 20 ans. pays ○ Belgique. comment t'es arrivé ici ? ○ Par facebook. fréquence de connexion ○ 5/7. le petit mot de la fin ○ ♥♥♥

 
Code:
<faqq>GUGU MBATHA-RAW</faqq> → <i>Claire Cunningham</i>
   



   

   
Long way ride

   

   
I don't like them innocent, I don't want no face fresh. Want them wearing leather. Begging, let me be your taste test. I like the sad eyes, bad guys, mouth full of white lies. Kiss me in the corridor, but quick to tell me goodbye © COSMIC SHEEP.


Dernière édition par Claire Cunningham le Dim 2 Avr - 22:06, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
avatar



all we do
verres de whisky : 187
Voir le profil de l'utilisateur

MessageSujet: Re: Claire - somebody make me feel alive and shatter me   Dim 2 Avr - 21:54

This is a long story
here is something that you might like

   
Je m’appelle Claire. Claire Cunningham. Fille du célèbre Alec Cunningham, manager de l’un des plus grands groupes de rock qui n’ait jamais existé.

Je suis née à Seattle, le dernier soir de la tournée américaine du groupe, comme si j’avais décidé à ce moment-là que j’étais vouée à un destin de casse-couilles doublée d’une têtue. Et aussi passionnée de musique que ne l’est mon père. Alec Cunningham a toujours été un homme imposant, influent. Cet homme possède la culture musicale la plus étendue qu’il m’ait été donné de rencontrer dans le monde entier. Et j’en avais fait, de la route.

C’est mon père qui m’a élevée. Ma mère était une groupie qu’il a sincèrement pensé aimer durant toute la période de sa vie qu’il a passé accro aux substances illicites. Il a tout arrêté quand il a appris qu’il l’avait mise enceinte, ma mère, la demoiselle dix ans plus jeune que lui et qui ne l’avait séduit que pour se rapprocher du groupe. Être clean, du moins essayer, lui a permis de comprendre tout ça. Ils se sont détestés dès le second mois. Je crois qu’elle est restée à Seattle. Pour ce qu’on en sait, elle m’a laissée à mon père et s’est barrée, comme convenu.

Il a toujours été égoïste, mon père. Jamais à se demander si j’aurais besoin d’une maman, un jour. Il a vécu pour lui et moi parce que, je pense, j’étais devenue la raison pour laquelle il restait clean. Toujours sur les routes. Sans même, je crois, penser un jour que j’aurais envie d’une vie stable.

Chanceux Cunningham Senior : je suis la route et la route m’appartient. Je ne tiens pas en place, un véritable ouragan. Une soirée dans le canapé et je vire au bleu, je manque d’air, j’étouffe. L’école ? Ca ne m’a jamais botté plus que ça. Je faisais mes devoirs imposés, ceux du programme, quand je ne m’éclipsais pas pour écouter les balances avec le mec qui était censé me surveiller pendant que mon père bossait. J’avais huit ans quand j’ai touché une basse pour la première fois. Justement un de ces jours où j’oubliais volontairement mes devoirs et jouais à une école buissonnière qui avait en réalité lieu tous les jours de ma vie. Révélation : je détestais étudier, je n’étudierais jamais plus dès que j’atteindrais l’âge d’arrêter sans causer d’ennuis. Parce que je n’étais pas difficile. J’avais mon caractère, je grognais souvent, je rechignais souvent à la tâche, mais j’étais loin d’être compliquée à vivre, comme gamine.

Pas tant que nous étions sur les routes. À quatorze ans, j’avais l’autorisation de monter le matériel du bassiste, instrument que je connaissais le mieux. Instrument fétiche. J’étais douée pour ça, la musique. Pour faire passer des émotions en claquant les cordes graves de l’instrument, comme s’il parlait à ma place. Quand je me sentais nostalgique, bien souvent au moment de rentrer à Edimbourg, mon instrument me servait d’échappatoire. Lorsque j’étais inspirée, il m’ôtait les notes des pensées avant même de les avoir imaginées.

J’en ai foulé, des scènes. Des sols. Des pays. Chaque roadie a « son » groupe. Celui qui l’adopte. Et qu’il adopte. Celui pour qui il dédierait sa vie entière. « Mon » groupe, je l’ai trouvé à vingt-trois ans. Ils faisaient la première partie d’un de nos concerts à Londres et je suis tombée amoureuse. Toute la durée de leur set, ils m’ont fichu les frissons nécessaires pour me toucher. La seule chose qu’ils avaient à faire était de demander… et ils l’ont fait. Je les ai rejoints depuis quatre ans, maintenant.

Et on ne peut pas dire qu’ils m’aient rendue clean, ces numéros. C’est avec eux que j’ai commencé à boire. Un peu. Beaucoup. Assez pour que mon esprit sans attache et sans cesse à la recherche de nouvelles sensations commence à faire de la merde. De type imprudente, sous-classée ridicule, slash ondiraitunetraînée. Est-ce que j’en avais quelque chose à foutre de me taper le bassiste en toute discrétion à chaque fois que j’étais assez éméchée pour oublier le lendemain ? Oui, quand même assez. C’est pour ça que j’ai arrêté, d’ailleurs. Du jour au lendemain. En tout cas, j’essaie d’arrêter en sa présence, c’est déjà une bonne chose. Non pas qu’il soit marié, mais c’est tout comme, mmh ?

Je rentre chez moi. L’Amérique nous a fait vibrer. L’Amérique nous a accueillis pour trente-neuf dates et six mois. Et je rentre à la maison. Je ne sais pas comment je me sens. Nostalgique. Effrayée. Un an de vie normale m’attend, à présent… et je ne suis pas sûre que je tiendrai le coup sans devenir folle.




   

   
Long way ride

   

   
I don't like them innocent, I don't want no face fresh. Want them wearing leather. Begging, let me be your taste test. I like the sad eyes, bad guys, mouth full of white lies. Kiss me in the corridor, but quick to tell me goodbye © COSMIC SHEEP.


Dernière édition par Claire Cunningham le Dim 2 Avr - 21:59, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
avatar



all we do
verres de whisky : 1127
Voir le profil de l'utilisateur http://allwedo.forumactif.org/t640-i-m-just-a-sucker-of-pain-cha

MessageSujet: Re: Claire - somebody make me feel alive and shatter me   Dim 2 Avr - 21:55

re-bienvenue à la maison ma belle ! I love you I love you



I CAN LIVE UNDERWATER

When I fall to my feet wearing my heart on my sleeve, all I see just don't make sense. Because all I need is the love you breathe. © signature by anaëlle.
Revenir en haut Aller en bas
avatar



all we do
verres de whisky : 1127
Voir le profil de l'utilisateur http://allwedo.forumactif.org/t640-i-m-just-a-sucker-of-pain-cha

MessageSujet: Re: Claire - somebody make me feel alive and shatter me   Dim 2 Avr - 22:09

Félicitations !
bienvenue dans la famille ♥
bon retour chez toi ma belle I love you
l'avatar, l'histoire, j'aime, j'adore, j'adhère !





Bienvenue dans notre petit famille !
N'hésite pas à jeter un coup d'oeil au bottin pour être certain que ton avatar y est inscrit !
Tu peux dès à présent te trouver un petit toit mais également un petit job pour payer tout ça !
Tu pourra évidemment agrandir ton cercle d'amis et familiale en te dirigeant vers les pré-liens !

Pour finir, merci d'avoir posé ton divin petit cul sur ce bout de paradis et nous espérons que tu y vivra une magnifique aventure.




I CAN LIVE UNDERWATER

When I fall to my feet wearing my heart on my sleeve, all I see just don't make sense. Because all I need is the love you breathe. © signature by anaëlle.
Revenir en haut Aller en bas
avatar



all we do
verres de whisky : 187
Voir le profil de l'utilisateur

MessageSujet: Re: Claire - somebody make me feel alive and shatter me   Dim 2 Avr - 22:10

Thanks mon poulet-frites-andalouse I love you



   

   
Long way ride

   

   
I don't like them innocent, I don't want no face fresh. Want them wearing leather. Begging, let me be your taste test. I like the sad eyes, bad guys, mouth full of white lies. Kiss me in the corridor, but quick to tell me goodbye © COSMIC SHEEP.
Revenir en haut Aller en bas
avatar



all we do
verres de whisky : 171
Voir le profil de l'utilisateur

MessageSujet: Re: Claire - somebody make me feel alive and shatter me   Dim 2 Avr - 22:31



Dont grow up. It's a trap - « Fatherhood has completely changed me. It’s just about like the most completely humbling experience that I’ve ever had. I think that it puts you in your place because it really forces you to address the issues that you claim to believe in and if you can’t stand up to those principles when you’re raising a child, forget it.»
Revenir en haut Aller en bas
avatar



all we do
verres de whisky : 1567
Voir le profil de l'utilisateur http://allwedo.forumactif.org/t644-sarah-give-me-love#7450

MessageSujet: Re: Claire - somebody make me feel alive and shatter me   Lun 3 Avr - 8:48

re-biennnnnnvenueeeeeeeee à la maison !!


C'est vide là. Dans toutes les pièces là. Dans tous les cœurs là. C'est plus la même là. C'est vide là. Où y avait les rires là. Où y avait la fête là. Et ça fait mal là. Alors on danse encore. Sur les mêmes musiques, les mêmes pas. On s'embrasse on s'embrasse encore plus fort. Comme si c'était là la dernière fois. Aussi loin que tu pars...Ton sourire en écho. Ton sourire en écho. Reste là sur ma peau

Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé



all we do

MessageSujet: Re: Claire - somebody make me feel alive and shatter me   

Revenir en haut Aller en bas
 

Claire - somebody make me feel alive and shatter me

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» we are who we are when we’re with the people that make us feel the most alive |Kyra|
» Everything that kills me, makes me feel alive. [Morgan]
» (feel like trash, you make me feel clean)
» Everything that kills me make me feel alive • Jody
» Rosemary > Can you make it feel like home ?

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
ALL WE DO :: Des histoires à raconter :: Vieux frères-