-
 

Partagez | 
 

 I want you to be the godmother of my daughter • Clarinette la pastèque ♥

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
avatar



all we do
verres de whisky : 171
Voir le profil de l'utilisateur

MessageSujet: I want you to be the godmother of my daughter • Clarinette la pastèque ♥   Mer 28 Sep - 20:36


I want you to be the godmother of my daughter

Clarinette la pastèque

J'ouvre les yeux alors que le réveil affiche neuf heures du matin. Juliet ne pleure pas, l'appartement est calme et pourtant, j'ai l'impression d'avoir une fanfare dans la tête. Il faut dire qu'une fois de plus, la nuit à été relativement courte. J'ai bossé jusque très tard dans la nuit sur un projet pour le boulot et après, Juliet ne m'a pas vraiment laisser dormir.. J'aime ma fille plus que tout, mais je l'aimerai encore plus quand elle fera ses nuits et que me laissera au moins six ou sept heures de sommeil.. Malgré la fanfare qui se joue dans ma tête, j'arrive à me lever. Je jette un rapide coup d'oeil en passant devant la chambre de ma fille. Elle est endormi, son "doudou" posé sur son ventre. Je ne sais pas combien de temps ça va durer, mais le plus longtemps possible je l'espère. Certes, j'aurai pu rester au lit mais quand je suis réveillé, c'est mort, je n'arrive plus à me rendormir ensuite.

La matinée passe doucement. Juliet dors toujours et j'en profite pour me pencher un peu plus sur mon projet pour le boulot. Entre ça et la petite, je crois qu'un jour je vais me taper un bon burn out.. Je suis concentré sur ce que je fais, lorsque la sonnerie de mon portable me tire de mes pensées. Je l'attrape donc pour voir de quoi il s'agit. Une fois de plus, c'est ma mère qui m'envoie un eniéme sms pour voir si tout ce passe bien.. Et c'est lorsque que je revient sur l'écran d'accueil de mon smartphone que je vois la date du jour.. Bordel, Claire part dans quelques jours, et j'ai absolument besoin de lui demander quelque chose. Le genre de chose qui ne peut pas attendre qu'elle rentre. En réalité, si ça peut attendre, c'est juste moi qui n'en ai pas envie tel le gros gamin que je suis. Ni une ni deux, je lui envoie un sms
Jakouille a écrit:
Claire, faut absolument que je te vois, c'est genre méga urgent, rapplique chez moi dés que tu peux !!!
Je suis sadique je le sais, mais je sais qu'avec un texto de ce genre, je suis certain qu'elle va débouler rapido. Elle va me haïr. Surtout que je veux seulement lui demander d'être la marraine de ma princesse. Pourquoi elle plutôt qu'une autre. J'entends cette question sortir de sa bouche d'ici. Tout simplement parce que je sais que si il m'arrive quoi que ce soit un jour. Que si j'en viens à de nouveau tenter de mettre fin à mes jours sans me louper cette fois, je sais qu'elle sera la personne parfaite à mes yeux pour s'occuper de Juliet.

L'après midi passe, j'ai eu le temps de faire milles choses, Juliet à eu le temps de faire de longues siestes plusieurs fois et Claire n'a toujours pas répondu, peut être n'a t-elle tout simplement pas vu le message, où peut être est elle encore à cours de batterie. Ou pas. La sonnette retentit et je sais de qui il s'agit. Je me précipite jusqu'à la porte d’entrée que j'ouvre avec un grand sourire « Salut petite tête ! Tu vas bien ? » je vois à la tronche de cake paniquée qu'elle tire que je vais me faire dégommer lorsqu'elle va apprendre que je l'ai faite venir dans l'urgence pour finalement, n'avoir rien de grave.

© Fremione.



Dont grow up. It's a trap - « Fatherhood has completely changed me. It’s just about like the most completely humbling experience that I’ve ever had. I think that it puts you in your place because it really forces you to address the issues that you claim to believe in and if you can’t stand up to those principles when you’re raising a child, forget it.»


Dernière édition par Jake Lewis le Sam 8 Oct - 20:25, édité 2 fois
Revenir en haut Aller en bas
avatar



all we do
verres de whisky : 187
Voir le profil de l'utilisateur

MessageSujet: Re: I want you to be the godmother of my daughter • Clarinette la pastèque ♥   Mer 28 Sep - 22:40

- Ta gueule.

Je me retourne dans un grognement à peine dissimulé. La nuit a été difficile. J’ai bu, seule comme une débutante, j’ai dû m’enfiler la moitié de la bouteille de whisky à moi toute seule. Que voulez-vous ? La nostalgie du bon vieux temps. Et ne venez pas me dire que je suis à peine rentrée depuis deux jours, ça ne change rien : la route me manque déjà. Je déteste rester en place, ça me rend malade et j’ai l’impression d’étouffer. J’ai bu un coup hier soir pour m’empêcher d’y penser, et voilà. Rien de bien grave. C’est surtout que j’ai mal dormi. Quand tu as l’habitude de pioncer dans un lit mouvant, revenir au bon vieux pieu cloué au sol, c’est compliqué. Et le temps que je m’endorme, voilà que ce fichu téléphone m’arrachait aux bras de Morphée et me conduisait à la gueule de bois certaine.

La lumière qu’il m’envoie dans la figure me fait grimacer. Les yeux encore dans le vague, des tambours dans le cerveau, je lis mais je ne comprends pas que c’est important. Je n’ai même pas vu que c’était Jake. Non, à la place, je grogne une seconde fois et je me rendors, la bouche ridiculement ouverte.

Bordel, qui a inventé le concept de gueule de bois, déjà ? Que j’aille lui botter le derrière, à cet enfoiré. Mes yeux s’ouvrent difficilement. J’ai la bouche pâteuse et ça cogne toujours contre mon front mais une aspirine ou deux devraient régler l’histoire. Par réflexe, mon regard se pose sur mon téléphone : il est quinze heures. Quinze heures du mat’. Qu… quinze heures ? Là, je me rappelle.

SMS. J’ai reçu un SMS.

Claire, faut absolument que je te vois, c'est genre méga urgent, rapplique chez moi dés que tu peux !!!

C’est Jake et je sais que Jake ne rigole pas. Je ne prends même pas la peine de répondre : je file prendre une douche, deux cachets d’aspirine et je saute à bord du vieux pick-up à moitié pourri que je conduis entre trois et six mois par an et qui va réellement finir par me lâcher, si je continue sur cette lancée. D’ailleurs, il pue. Je grimace mais je continue ma route. Là, il m’inquiète, le Jakouille.

J’arrive devant chez lui et je sonne. Ça fait un bail que je ne l’ai pas vu. Et je crois qu’il doit être ma seule attache à Edimbourg, une des seules. Elles sont rares. Je crois que je dois avoir la tête d’une morte mais bizarrement, la migraine est passée sur-le-champ. C’est juste que je n’ai pas pris la peine de maquiller mon teint blafard. La flemme.

Quand il m’ouvre, j’hallucine. D’ailleurs, je fronce les sourcils, pas certaine de comprendre.

- Mec… si tu m’as fait une blague pour que je rapplique sache que j’ai la gueule de bois et qu’il vaut mieux que tu m’improvises une urgence rapidement.


Grand sourire. Je suis contente de le voir, quand même. Après plusieurs mois d’absence…



   

   
Long way ride

   

   
I don't like them innocent, I don't want no face fresh. Want them wearing leather. Begging, let me be your taste test. I like the sad eyes, bad guys, mouth full of white lies. Kiss me in the corridor, but quick to tell me goodbye ©️ COSMIC SHEEP.
Revenir en haut Aller en bas
avatar



all we do
verres de whisky : 171
Voir le profil de l'utilisateur

MessageSujet: Re: I want you to be the godmother of my daughter • Clarinette la pastèque ♥   Jeu 29 Sep - 23:23


I want you to be the godmother of my daughter

Clarinette la pastèque

Claire et moi nous sommes rencontrés il y'a de ça des années sur un jeu en ligne. Je ne sais plus trop lequel, il me semble que c'était League of Legend. Nous n'étions que deux pseudos. On jouait pourtant ensemble assez souvent à l'époque ou je m'enfermais dans les jeux vidéos après la mort de Juliet.. A part nos pseudos et deux trois trucs banaux, on ne savait rien d'autre et pourtant déjà à l'époque elle avait su être là pour moi à sa manière et lui demander d'être la marraine de ma fille, c'est un peu une façon de la remercier et de lui montrer qu'elle compte quand même pour moi malgré le fait que je le montre pas forcément. Et puis c'est aussi mon côté égoïste qui me dit, que si elle prend cette responsabilité, elle partira peut être moins souvent ou moins longtemps.. Ok là je crois que je me met le doigt dans l'oeil jusqu'au coude, mais on sait jamais..

Ok, ok. Je veux bien concevoir qu'envoyer ce genre de message à Claire, surtout en sachant que même si les choses vont un peu mieux pour moi, je peux à tout moment sombrer à nouveau, c'est pas bien malin mais j'ai pas pu m'en empêcher. J'ouvre la porte avec un grand sourire et sa mine déconfite n'augure rien de bon. Elle m'annonce que si je l'ai faite venir en urgence, alors qu'elle a la gueule de bois, juste pour lui faire une blague, j'ai intérêt à lui trouver rapidement une excuse. Euuuuuh... Ouais bon là, j'ai pas vraiment d'excuse qui me vient « Ça fait des mois qu'on s'est pas vu. J'avais envie de voir ma petite tête favorite. Ça passe comme excuse ? » Bonjour, je m'appelle Jake, le roi des excuses bidons ! Je décale mon auguste séant de la porte pour la laisser entrer sans prendre le soin de lui indiquer ou s'trouve le salon. Elle le sait déjà. Je referme la porte derrière elle avant de la suivre au salon « Tu veux boire un truc ? Sans alcool évidemment.. » Etant donné qu'elle à la gueule de bois, il serait mal venu de lui proposer une boisson alcoolisée. Quoique chez moi, en Irlande, on soigne le mal par le mal mais bon, autant qu'elle ait les idées clairs pour pouvoir bien assimiler la question que je vais lui poser. Je l'abandonne un instant le temps d'aller nous chercher de quoi grignoter et du soda.

Il me faut peu de temps pour revenir et tout déposé sur la table basse. Mais j'ai à peine le temps de tout déposer que déjà ma petite princesse se fait entendre, signalant qu'elle est réveillée et qu'elle ne trouve plus d'interet à rester au lit. Je m'excuse donc auprès de mon invitée avant d'aller chercher Juliet et de la déposer dans son transat près de nous. Je prend enfin place sur le canapé, près de Clair. Je remplit rapidement nos verres avant de me tourner vers elle « En fait, si je t'ai fais venir, c'est parce que j'ai un truc assez sérieux à te demander.. Et j'avais pas vraiment envie d'attendre ! Voilà pourquoi je t'ai fais venir en urgence.. » Je laisse le truc en suspend parce que je suis sadique et que j'aime bien la faire mariner.. En plus, je sais qu'elle a horreur quand je fais ça.. Je fais le mec là mais en vrai, j'en mène pas vraiment large. Parce que si elle refuse, j'aurai vraiment, mais alors vraiment l'air d'un con..

© Fremione.



Dont grow up. It's a trap - « Fatherhood has completely changed me. It’s just about like the most completely humbling experience that I’ve ever had. I think that it puts you in your place because it really forces you to address the issues that you claim to believe in and if you can’t stand up to those principles when you’re raising a child, forget it.»


Dernière édition par Jake Lewis le Sam 8 Oct - 20:25, édité 4 fois
Revenir en haut Aller en bas
avatar



all we do
verres de whisky : 187
Voir le profil de l'utilisateur

MessageSujet: Re: I want you to be the godmother of my daughter • Clarinette la pastèque ♥   Sam 1 Oct - 11:42

En réalité, j’exagère. Mon sourire jusqu’aux oreilles en témoigne pour moi, je n’ai même pas réussi à rester sérieuse. C’est qu’il m’a manqué, le blond. Mais je l’écoute se dépatouiller, ça me fait marrer plus que de raison maintenant que j’ai compris qu’il n’y a aucune raison de m’inquiéter de son état puisqu’il a l’air de s’en sortir relativement bien. Et la migraine a disparu. Avoir la tête dans le cul, c’est habituel, chez moi, alors je ne vais pas m’en plaindre.

- Ca passe crème, je lui réponds.

Mon sourire s’élargit encore et je lui saute au cou pour me faire pardonner de mon accueil mouvementé. Une demi-seconde à peine, faut pas croire que je suis un pot de colle. C’est plutôt l’inverse, d’ailleurs. Une marque d’affection de ma part est un événement qu’on peut marquer au calendrier avec une croix rouge pétante. Mais après des mois sans le voir, il l’a bien mérité, je suppose ?

J’entre chez Jake. Je connais l’endroit et je n’ai aucun mal à me retrouver au salon, suivie par mon ami. Quoi, pas d’alcool ? Je lui présente une moue faussement boudeuse. En réalité, je devrais me sevrer un peu, ça ne me ferait pas de mal et ça m’éviterait de faire les mêmes conneries que sur cette tournée.

- Un coca, merci.

Il s’exécute alors que je lui lance un sourire. Je me retrouve seule pendant quelques instants et j’en profite pour secouer un peu la tête, me frotter les yeux, un peu n’importe quoi qui pourrait me rendre une mine un peu moins déterrée.

Jake revient, Jake repart. Des pleurs attirent mon attention, je grimace, fronce les sourcils. Qu’est-ce que c’est que ces cris de gosse ? Je fais marcher mon cerveau pendant une trentaine de secondes avant de me rappeler. Bon sang, j’ai complètement oublié ça. Faut dire, j’en ai raté des trucs en six mois. Loin de tout, en Amérique du nord, on a un peu tendance à la déconnexion. Mais de là à oublier. Woh, Claire, on va se réveiller !

Je ne veux pas d’enfants. Franchement, ce serait égoïste, et puis ça voudrait dire qu’il faut que je me trouve quelqu’un pour une bonne partie de ma vie et rien que cette idée me fiche la trouille. Par contre, quand je vois arriver ce petit machin dans les bras de Jake, c’est plus fort que moi : je fonds.

- Oh, misère, et j’ai raté ça !

Mes yeux se posent sur le bébé qui gigote à côté de moi et je dois me forcer à regarder Jake dans les yeux. Rien à faire : je reste une femme, ça doit être dans mon instinct ou une connerie comme ça, d’être attirée par les gosses. Un petit rappel de mon horloge biologique, genre « allez ma vieille, à vingt-huit ans, faudrait peut-être que tu penses à ta contribution avant d’être vraiment croulante ». Je chasse cette pensée pour écouter mon ami. Qui m’inquiète une fois de plus.

Je fronce les sourcils. Il ne continue pas…

- Accouche ! Tu m’inquiètes.

Et c’est peu dire. Je déteste quand on me la joue comme ça, ça me fait stresser, ça me rend nerveuse. D’ailleurs, je triture déjà une mèche de cheveux, je l’enroule autour de mes doigts. On dirait une folle.



   

   
Long way ride

   

   
I don't like them innocent, I don't want no face fresh. Want them wearing leather. Begging, let me be your taste test. I like the sad eyes, bad guys, mouth full of white lies. Kiss me in the corridor, but quick to tell me goodbye ©️ COSMIC SHEEP.
Revenir en haut Aller en bas
avatar



all we do
verres de whisky : 171
Voir le profil de l'utilisateur

MessageSujet: Re: I want you to be the godmother of my daughter • Clarinette la pastèque ♥   Mer 5 Oct - 20:22


I want you to be the godmother of my daughter

Clarinette la pastèque

Claire était partie pendant six mois. Six longs mois interminables.. Elle tient pas en place cette sale gosse. Il faut toujours qu'elle parte. Si bien qu'au final, ma fille, elle ne l'a vu qu'en photo par snapchat ou sur instagram, mais jamais en vrai. Et elle n'est pas non plus au courant qu'Alice est partie. En fait, presque personne ne le sait. Parce que j'ai pas voulu le dire. Je ne veux pas que les gens me prennent en pitié en me proposant leur aide tout le temps. Ou bien que certains soient toujours sur mon dos à voir comment je vais en craignant que je ne retente de me suicider à chaque instant. Les seuls au courant, sont bien évidemment mes parents et Grace. Grace, je n'ai pas pu lui mentir, elle m'a tout de suite tiré les vers du nez. Bref.

Je fais entrer Claire après lui avoir sorti une excuse bidon pour ma blague minable. Elle se dirige vers le salon sans que j'ai besoin de lui indiquer ou il se trouve, elle connait le chemin. Je la rejoins rapidement avant de lui proposer quelque chose à boire. Des sodas feront l'affaire, d'autant plus qu'elle a la gueule de bois donc, autant y aller soft. Je reviens rapidement tout déposer sur la table basse mais à peine cela fait, Juliet se met à pleurer. Je vais donc rapidement la chercher et la dépose dans le transat. Mais ma princesse n'y reste pas longtemps. Je remarque rapidement qu'elle fixe Claire en souriant, et Claire la fixe aussi. Ah les femmes et les bébés, ça fait tout de suite mouche. Je suis sûr que si je voulais, je pourrais pécho rien qu'en montrant la bouille de ma fille à une jolie fille.

Je me lève alors avant de me pencher pour sortir Juliet de son transat et de la déposer doucement dans les bras de Claire qui fond comme neige au soleil. Je souris en voyant cette scéne trop mignonne avant de retourner m'installer à ma place. « Claire, j'te présente Juliet. Elle vient tout juste d'avoir 4 mois. Tu l'avais vu en photo, maintenant la voici en vrai.. » je dis alors en souriant. Juliet s'agite dans les bras de Claire, tout en souriant et en babillant. Je n'ai aucune idée de ce qu'elle lui raconte mais elle s'en donne à cœur joie. « J'crois qu'elle t'a déjà adoptée.. Surtout que d'habitude, elle n'aime pas être dans d'autres bras que les miens.. » j'enchaîne alors, toujours ce même sourire sur mon visage. C'est plutôt contraignant d'ailleurs, parce que la faire garder par quelqu'un d'autre n'est pas une mince affaire étant donné que mademoiselle à décidé que seuls les bras de papa lui convenait..

Pendant qu'elles font connaissance, j'en profite pour servir le coca que Claire m'a demandé et je remplit un petit bol de quelques chips à grignoter. Je reporte ensuite mon attention sur Claire. Je crois qu'il est temps que je lui pose la fameuse question qui me taraude l'esprit depuis quelques temps.. « Tu vois, je vais mieux en ce moment. Enfin surtout grâce à la petite mais tu sais comme moi qu'il faudrait peu de choses pour me faire sombrer de nouveau et je me disais que si ça devait arriver.. Si je devais un jour de nouveau perdre le contrôle de moi même, Juliet aura besoin de quelqu'un pour prendre soin d'elle.. Une marraine en quelque sorte et.. » je marque une pause avant de manger quelques chips.. Sadique moi ? Non pas du tout « Et à mes yeux, tu es certainement la meilleure personne pour endosser ce rôle.. Si tu es d'accord, bien sûr.. » Je la regarde d'un air sérieux. Là, maintenant, tout de suite, je suis incapable de dire ce qu'elle pense. Elle est surprise, je le vois à sa tête, mais je ne saurai dire si oui ou non, elle va accepter. Même si évidemment, je préférerai qu'elle accepte..

© Fremione.



Dont grow up. It's a trap - « Fatherhood has completely changed me. It’s just about like the most completely humbling experience that I’ve ever had. I think that it puts you in your place because it really forces you to address the issues that you claim to believe in and if you can’t stand up to those principles when you’re raising a child, forget it.»
Revenir en haut Aller en bas
avatar



all we do
verres de whisky : 187
Voir le profil de l'utilisateur

MessageSujet: Re: I want you to be the godmother of my daughter • Clarinette la pastèque ♥   Mar 11 Oct - 22:28

Ce bébé me fait fondre. Et croyez-moi, ce n’est pas dans mes habitudes de m’émerveiller devant un mioche. Le plus souvent, au mieux, je les ignore et ils me le rendent bien. Entente mutuelle. Avant quatorze ans, on peut pas se blairer. Mais je dois l’admettre : cette gamine-ci, elle a quelque chose. Peut-être parce que je sais que c’est la petite de Jake. D’ailleurs, en parlant de lui, il m’intrigue à nouveau. Et il fait durer le suspense, le bougre. Alors que je lui demande de cracher le morceau une bonne fois pour toutes, je le vois qui se lève, prends sa petite dans ses bras… et la fourre dans les miens.

Au départ, je panique. Comment on tient ces bestioles-là ? Et puis, elle gigote, elle gazouille, ça me fiche la trouille : j’ai peur qu’elle tombe, que je la lâche. Je regarde mon ami avec des yeux ronds et ça semble l’amuser. Au lieu de me sauver, il me laisse me dépatouiller, se contentant de faire les présentations. Et là, c’est comme si je n’avais jamais eu de doute. Elle semble bien en place dans mes bras, elle n’a toujours pas valsé et puis bon sang, elle me fait craquer. Alors, je souris au bébé. Puis à son père. Et je gazouille, moi aussi, quand j’apprends selon son père que je suis adoptée :

- Hello, Juliet. Tu es bien plus jolie que ton père, tu sais ça ?

Un rire s’échappe doucement de mes lèvres. Je lève le regard sur Jake et ça me fait marrer un peu plus. Je le charrie. Quoique… Je lui lance un clin d’œil pour témoigner de la boutade mais ne m’en excuse pas. Je suis trop occupée à avoir l’air de la dernière des débiles avec ma voix nasillarde et niaise de gonzesse conquise. En photo, c’est loin d’être pareil. C’est mignon, mais c’est pas… pareil. Bravo, captain obvious. Dans tous les cas, je sens que madame nature me rappelle gentiment qu’il serait temps que je pense à assurer la descendance des Cunningham et pour moi ça ressemble à une claque dans la gueule. Je fais taire la petite voix et me concentre sur la petite Juliet.

Jake s’en va, Jake revient. Et quand il revient, c’est pour se mettre – enfin – à parler. Il était temps. J’acquiesce. C’est vrai qu’il a l’air d’aller mieux. Mais il tourne toujours autour du pot, ça continue de me stresser. Et puis j’entends ce mot une première fois. Ça ne me fait pas tilter, je continue de jouer avec les doigts de Juliet qui serrent et désserrent leur emprise sur mon index et je le regarde bêtement. Pause. Encore.

Quand la question franchit enfin la barrière de ses lèvres – il était temps -, je reste con encore quelques secondes. Je ne suis pas certaine de comprendre. Est-ce bien ce que j’ai compris ? Un rire nerveux s’échappe quand je réalise enfin. Je ne suis pas certaine d’être la meilleure pour ça. J’ai presque envie de fuir. Mais je ne le ferai pas. J’affiche un large sourire, je fais face. Parce que ça me fait plaisir. C’est juste que je flippe à la moindre responsabilité. J’ai envie de le faire, j’ai envie d’assumer.

- Avec plaisir, je me contente de répondre.

Mais mon sourire s’efface lentement pour faire suite à une autre question. Indispensable, cruciale.

- Tu sais que je vais souvent être absente, mmh ? Je veux dire… je suis pas revenue pour de bon, quand le nouvel album sortira, je serai repartie, ça pourrait durer un an, deux si ça marche, presque sans arrêt. J’en ai pour quelques mois, ici, mais je finirai par reprendre la route. C’est pas… grave ?



   

   
Long way ride

   

   
I don't like them innocent, I don't want no face fresh. Want them wearing leather. Begging, let me be your taste test. I like the sad eyes, bad guys, mouth full of white lies. Kiss me in the corridor, but quick to tell me goodbye ©️ COSMIC SHEEP.
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé



all we do

MessageSujet: Re: I want you to be the godmother of my daughter • Clarinette la pastèque ♥   

Revenir en haut Aller en bas
 

I want you to be the godmother of my daughter • Clarinette la pastèque ♥

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» Jude Celestin would not make it through to a presidential run-off!!
» Le projet de Michele Pierre-Louis.
» festival des harmonies a sherbrooke!!!!
» Discussions alakon
» « Que fais tu sur la frontière ? » [Pv : Noisou, Sanglou, Pastèque & Vivi]

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
ALL WE DO :: Archives rp-