-
 

Partagez | 
 

 ashton — you are confined only by the walls you build yourself.

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
avatar
Invité

Invité


all we do

MessageSujet: ashton — you are confined only by the walls you build yourself.   Dim 11 Sep - 19:06


   
   
Ashton Bolton
don't wait for the perfect moment, take the moment and make it perfect.

   
surnom(s) ○ Ash' pour les intimes   âge ○ 30 ans. date , lieu de naissance ○ né un 19 janvier à Edimbourg.  nationalité , origines ○ possède des origines anglaises, de nationalité écossaise. métier ○ vétérinaire. orientation sexuelle ○ hétérosexuel. statut civil ○ marié.  groupe ○ play it safe. avatar ○ Wentworth Miller    un chat noir ○ ça arrive, soyons fous    crédit(s) ○ tumblr.


   
garde le pour toi.
est papa d'un bébé de 6 mois nommé Aaron ≈ gère une clinique vétérinaire avec sa meilleure amie d'enfance depuis maintenant 3 ans ≈ n'a plus vraiment de famille à l'exception de sa femme et son fils ≈ a une sainte horreur du mensonge et de la tromperie ≈ n'a jamais été spécialement doué pour sympathiser avec les gens, ayant toujours tendance à paraître trop froid aux premiers abords, en dehors de son métier tout du moins ≈ déteste autant qu'il craint l'avion, les hauteurs et la foule ≈  possède 3 chiens : un blue bay shepherd, une akita inu & un beagle.  

   
FAST & CURIOUS.
film d'auteur/blockbuster ? ○ blockbuster. boire/conduire ? ○ conduire. cinéma/musique ? ○ musique. lsd/weed ? ○ weed.  royal cheese/royal bacon ? ○ royal cheese.  de sang froid/de sang chaud ? ○ sang froid. monogamie/polygamie ? ○ monogamie. food/porn ? ○ food. chiot/chaton ? ○ chiot. rambo/rimbaud ? ○ rimbaud. thé/café ? ○ café. sorry/not sorry ? ○ not sorry.




   
TON PETIT BLASE.
âge ○ 17 ans. pays ○ Belgique    comment t'es arrivé ici ? ○ Via Sarah   fréquence de connexion ○ 4/7j. le petit mot de la fin ○ J'ai hâte de vous découvrir *-*

   
Code:
<faqq>WENTWORTH MILLER</faqq> → <i>ashton bolton</i>
   


Dernière édition par Ashton Bolton le Dim 11 Sep - 20:52, édité 2 fois
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Invité

Invité


all we do

MessageSujet: Re: ashton — you are confined only by the walls you build yourself.   Dim 11 Sep - 19:06

This is a long story
to find yourself, think for yourself.

   
« Il est où mon papa ? » Elle se fige un instant en entendant la question qui émane de ma bouche. Bien que je ne suis pas certain qu’elle sache réellement l’âge que j’ai à ce moment-là, je peux lire dans son regard qu’elle ne s’attendait pas à devoir aborder le sujet si tôt. Pourtant, cela semble logique, non ? Lorsque vous avez cinq ans, que tous vos camarades de classe vivent dans une famille complète et épanouie en vantant sans arrêt les mérites et exploits de leur « merveilleux papa » et que vous ne savez même pas quel rôle cette personne est-elle censée occuper dans votre vie, vous finissez irrévocablement par vous poser tout un tas de questions. Néanmoins, je ne me rends pas compte à cette époque que j’ai touché un point sensible. Du moins, je ne le réalise que lorsque son regard devenu plus froid bien qu’imbibé d’eau, me dévisage l’espace d’un instant. «  Sors. » Sa voix est sans appel, et je ne tente même pas d’insister ; elle ne ferait que de s’énerver. Alors, je me contente de baisser la tête et de sortir de la pièce pour retourner m’occuper avec mes jouets dans ma chambre, en espérant simplement que cela lui passerait vite.


Déjà à cet âge, j’avais compris que lorsque son visage se fermait et que ses dents se serraient, cela ne valait plus la peine d’insister ; cela ne faisait à chaque fois qu’aggraver les choses. Et pourtant, je me rappelle d’avoir senti que ma curiosité n’avait fait que d’accroître, et que j’avais également ressenti un profond sentiment d’injustice au fond de moi : pourquoi les autres enfants avaient-ils droit à des parents amoureux, présents et aimants tandis que moi, je n’avais qu’une mère que je ne voyais sourire que lorsqu’elle avait l’occasion de sortir avec des amies le soir ?


«  Je préférerai encore vivre avec mon lâche de père plutôt qu’avec toi ! De toute façon, qu’est-ce que ça pourrait bien te foutre ? Tu ne penses qu’à tes putains de médocs, espèce d’égoïste. Tu as pensé à moi ? Je n’ai jamais demandé à venir au monde ! » Je la jauge de bas en haut avec un regard dégoûté. Comment étais-ce ne serais-ce qu’envisageable que cette femme, ou plutôt devrais-je dire cette épave réduite à ingurgiter des cocktails d’antidépresseurs à longueur de journée, et moi partagions le même sang ? Elle ferme les yeux durant quelques secondes, et j’entretiens durant un court laps de temps l’espoir qu’elle ait une soudaine prise de conscience et qu’elle me déclare qu’elle compte se reprendre en main. « Moi non plus. » Mon souffle se coupe, mes yeux s’agrandissent et ma gorge se serre. Qu’a-t-elle exactement voulu dire par là ? Mes lèvres s’entrouvrent pour poser une question, mais celle-ci reste finalement coincée dans ma gorge. Je n’ai pourtant pas besoin d’attendre longtemps pour qu’elle décide y répondre par elle-même. « Moi non plus, je n’ai jamais demandé à ce que tu viennes au monde. »


Ce sont les derniers mots que nous avions eu l’occasion d’échanger. J’étais alors âgé de quatorze ans ; le début d’une adolescence durant laquelle j’aurai probablement continué à être révolté et détestable si les choses n’avaient pas changé si brusquement. Suite à cette altercation, je m’étais retrouvé parachuté chez ma grand-mère habitant à l’autre bout du pays pour une durée au départ fixée à quinze jours. Et pourtant, je n’en suis finalement jamais revenu. Le surlendemain, le corps de ma mère avait été retrouvé, gisant dans la baignoire de sa salle de bain. Overdose, selon les médecins qui avaient eu la tâche d’examiner le corps. Plus grande erreur de ma vie, selon moi.

« Mon amour… assieds toi s’il te plait. »
Je m’exécute sans dire le moindre mot, un millier de questions se bousculant pourtant dans ma tête. Que se passe-t-il exactement ? A-t-elle rencontré quelqu’un d’autre, qui répond mieux à ses critères que moi ? Quelqu’un de plus présent, de plus… attentionné que moi ? Après tout, nous sommes ensembles depuis le lycée… Elle a aussi largement eu le temps de se lasser. Je la regarde hésiter et chercher ses mots, et mon angoisse ne fait qu’empirer. Que peut-elle vouloir m’annoncer pour être contrainte de sélectionner ses mots avec autant de soin comme elle semblait le faire ? « Je suis enceinte… tu vas être papa. »

Si seulement tout avait pu rester aussi parfait que ce jour-là… Si seulement notre seul problème tout au long de la grossesse avait pu être celui du choix du prénom, ou de quelle couleur acheter pour les vêtements. Mais non. Il avait fallu que Joe Quinzel, frère aîné de ma femme, disparaisse mystérieusement du jour au lendemain suite à un crash d’hélicoptère. Pourquoi avait-il fallu que ça lui arrive à lui, à nous ? Directement après, Eden avait commencé à changer ; la dépression l’avait frappée de plein fouet, et sa grossesse seulement entamée de cinq petit mois semblait être totalement passée au second plan, à tel point que notre fils avait fini par naître avec trois mois d’avance, restant les trois premiers mois de sa vie à l’hôpital sans certitude de survie. Un autre problème qui se présentait également n’était autre que les soudaines crises de colère, presque toujours plus violentes d’une fois à l’autre, qu’il lui arrivait fréquemment d’avoir. Petit-à-petit, j’avais commencé à avoir l’impression que je vivais avec deux personnes complètement différentes en fonction des jours et parfois même des moments. La situation s’était rapidement dégradée, surtout à partir du jour où notre petit Aaron était rentré à la maison ; gérer un bébé, une femme de toute évidence malade et un travail n’était absolument pas vivable… et notre couple avait fini par exploser. Et pourtant, il ne se passe pas un jour encore à l’heure actuelle où je ne pense pas à elle. Comment avais-je pu faire la même erreur deux fois ? J’avais déjà abandonné ma mère lorsqu’elle avait eu le plus besoin de moi, et désormais le scénario se répétait. Mais qu’étais-je supposé faire pour le bien de notre fils ?  


Dernière édition par Ashton Bolton le Dim 11 Sep - 20:32, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
avatar



all we do
verres de whisky : 1567
Voir le profil de l'utilisateur http://allwedo.forumactif.org/t644-sarah-give-me-love#7450

MessageSujet: Re: ashton — you are confined only by the walls you build yourself.   Dim 11 Sep - 19:09

BIENNNVENUEEEEE & bonne chance pour ta fiche !!!
Merciii beaucoup de nous avoir rejoint, j'suis contente de te retrouver ici
N'hésite pas si t'as la moindre question ou soucis hein !


C'est vide là. Dans toutes les pièces là. Dans tous les cœurs là. C'est plus la même là. C'est vide là. Où y avait les rires là. Où y avait la fête là. Et ça fait mal là. Alors on danse encore. Sur les mêmes musiques, les mêmes pas. On s'embrasse on s'embrasse encore plus fort. Comme si c'était là la dernière fois. Aussi loin que tu pars...Ton sourire en écho. Ton sourire en écho. Reste là sur ma peau

Revenir en haut Aller en bas
avatar



all we do
verres de whisky : 1127
Voir le profil de l'utilisateur http://allwedo.forumactif.org/t640-i-m-just-a-sucker-of-pain-cha

MessageSujet: Re: ashton — you are confined only by the walls you build yourself.   Dim 11 Sep - 19:12

bienvenue chez toi beau gosse, bon courage pour ta fichounette !
si tu as la moindre question n'hésite pas à nous lapider à coup de mp, on aime ça




I CAN LIVE UNDERWATER

When I fall to my feet wearing my heart on my sleeve, all I see just don't make sense. Because all I need is the love you breathe. ©️ signature by anaëlle.
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Invité

Invité


all we do

MessageSujet: Re: ashton — you are confined only by the walls you build yourself.   Dim 11 Sep - 19:27

Bienvenue sur AWD, Ash' (je me permets pour le pti nom )
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Invité

Invité


all we do

MessageSujet: Re: ashton — you are confined only by the walls you build yourself.   Dim 11 Sep - 20:16

Merci beaucoup à vous trois les beaux/belles gosses !
Revenir en haut Aller en bas
avatar



all we do
verres de whisky : 1567
Voir le profil de l'utilisateur http://allwedo.forumactif.org/t644-sarah-give-me-love#7450

MessageSujet: Re: ashton — you are confined only by the walls you build yourself.   Dim 11 Sep - 21:06

Félicitations !
bienvenue dans la famille ♥️
j'adoree ta fiche ! j'adore ashton et son lien avec Eden ! c'est tout tout tout parfait !! on va pouvoir se trouver un p'tit lien, sarah elle veut bien faire la baby sitter & puis elle a deux chiens    
Amuse toi bien parmi nous !    





Bienvenue dans notre petit famille !
N'hésite pas à jeter un coup d'oeil au bottin pour être certain que ton avatar y est inscrit !
Tu peux dès à présent te trouver un petit toit mais également un petit job pour payer tout ça !
Tu pourra évidemment agrandir ton cercle d'amis et familiale en te dirigeant vers les pré-liens !

Pour finir, merci d'avoir posé ton divin petit cul sur ce bout de paradis et nous espérons que tu y vivra une magnifique aventure.  


C'est vide là. Dans toutes les pièces là. Dans tous les cœurs là. C'est plus la même là. C'est vide là. Où y avait les rires là. Où y avait la fête là. Et ça fait mal là. Alors on danse encore. Sur les mêmes musiques, les mêmes pas. On s'embrasse on s'embrasse encore plus fort. Comme si c'était là la dernière fois. Aussi loin que tu pars...Ton sourire en écho. Ton sourire en écho. Reste là sur ma peau

Revenir en haut Aller en bas
avatar
Invité

Invité


all we do

MessageSujet: Re: ashton — you are confined only by the walls you build yourself.   Dim 11 Sep - 21:44

Ah mince, t'es belge :/ J'avais pas remarqué.
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Invité

Invité


all we do

MessageSujet: Re: ashton — you are confined only by the walls you build yourself.   Dim 11 Sep - 22:27

Merci beaucoup Sarah I love you

Roh c'est quoi ce racisme ? :P
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Invité

Invité


all we do

MessageSujet: Re: ashton — you are confined only by the walls you build yourself.   Dim 11 Sep - 22:46

Quel racisme ? je suis limbourgeois
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé



all we do

MessageSujet: Re: ashton — you are confined only by the walls you build yourself.   

Revenir en haut Aller en bas
 

ashton — you are confined only by the walls you build yourself.

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» Quand un simple verre tourne à l'humiliation - Ashton ♥
» LE DIEU CARNIVORE-CLARK ASHTON SMITH
» LA MORT D'ILALOTHA- CLARK ASHTON SMITH
» (M) ASHTON IRWIN - Does he know that you'll never go back ?
» (M/libre) Ashton Irwin - on est con, on est pote. ensemble on forme de la compote.

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
ALL WE DO :: Archives fiches-