-
 

Partagez | 
 

 Ceili ~ I wouldn't hold my breath if I was you

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
avatar
Invité

Invité


all we do

MessageSujet: Ceili ~ I wouldn't hold my breath if I was you   Mar 12 Juil - 23:06

Ceili Ollerenshaw
Be merciful until you can't be; until you feel your heart
begin to harden into a bullet. Then use that bullet

NOM COMPLET ○ Ollerenshaw  ÂGE ○ 28 ans  DATE ET LIEU DE NAISSANCE ○ le 02 novembre 1987, à Perth NATIONALITÉ, ORIGINES ○ écossaise(s) MÉTIER ○ attachée à la cellule marketing et communication du Heart of Midlothian Football Club ORIENTATION SEXUELLE ○ je je-m’en-foutiste STATUT CIVIL ○ toujours en vie GROUPE ○ Play it safe AVATAR ○ Marie Avgeropoulos DEVANT D'UNE PETITE HISTOIRE C'EST ○ café corsé (vive l'île de beauté !) CRÉDIT ○ Schizophrenic


Enfant, Ceili accompagnait souvent son père lors de brocantes auxquelles ce dernier participait, et elle adorait partir seule découvrir ce que les autres marchants revendaient. ✰ Ceili a le don de ne jamais être fatiguée et de très bien tenir debout malgré le peu de sommeil repris au cours de sa nuit ou de ses journées. ✰ Ceili possède le goût de la hauteur. Plus elle monte les étages d'un bâtiment et regarde le panorama, plus elle gagne en assurance. ✰ Il arrive à Ceili de se poser l'espace de quelques heures sur le toit d'un immeuble et de s'y allonger pour regarder le ciel et s'y reposer. ✰ Après avoir tenté de se lancer dans l'athlétisme grâce à des programmes de repérage de jeunes talents sportifs, Ceili est partie étudier l'économie au West College à Queens Quay. ✰ Refusée en stage à la Royal Bank of Scotland et dans le chaine d'hôtels Apex, Ceili a commencé à développer une rancoeur envers les grandes institutions qu'elle n'a pas hésité à critiquer dans sa thèse finale. Ca lui a valu un blâme et une réécriture complète de sa thèse jugée en inadéquation avec les valeurs du West College. ✰ Engagée comme intérimaire chez Rockstar North, elle se prend de passion pour les jeux vidéos et plus particulièrement les jeux de tirs à la troisième personne en participant au bouclage de Grand Theft Auto: Episodes From Liberty City avant de s'occuper de son premier gros poisson qui est Max Payne 3 ✰ Sa passion pour les armes à feu, surtout les armes de précision à longue portée qu'elle apprend à manier en suivant des formations privées. ✰ Après le lancement de Max Payne 3, Ceili souhaite un nouveau défi et signe un contrat avec Drambuie qui cherche une personne qualifiée pour préparer l'avenir de la marque qui sera rachetée par William Grant & Sons en 2014 ✰ Une nouvelle étape franchie, Ceili est approchée par le club de football du Heart of Midlothian qui a appris ses ambitions de sportive professionnelle dans sa jeunesse et jette donc son dévolu sur elle pour remplacer un poste vacant dans l'organigramme du club. Ceili hésite longuement avant d'accepter la proposition et de devenir adjointe au directrice de la communication, du marketing et du web-management. ✰ Même si elle assiste à quelques rencontres au cours de la saison, Ceili ne devient pas pour autant une mordu du ballon rond mais préfère toujours ses cartouches aiguisées qu'elle continue de placer et de retirer de l'étroit barillet de son petit bijou de Zastava M91 bien planqué en lieu sûr. ✰ Ceili a toujours paru être une fille très solitaire, peu bavarde, et entièrement dévouée dans chaque tâche de sont travail. Elle semble avoir une conscience professionnelle irréprochable là où sa vie privée reste un grand mystère pour tout le monde. Elle ne s'est jamais attachée de la moindre meilleure amie lors de ses études et peu de gens avent ce qu'elle faisait en dehors de ses cours. 

Robbie

ÂGE ○ 26 y.o. PAYS ○ globe-trotter COMMENT AS-TU CONNU LE FORUM ? ○ PRD FREQUENCE DE CONNEXION ○ 2 ou 3/7 LE PETIT MOT DE LA FIN ○ Cannelle.

Code:
<faqq>MARIE AVEROPOULOS</faqq> → <i>ceili ollerenshaw</i>


Dernière édition par Ceili Ollerenshaw le Mer 13 Juil - 20:55, édité 2 fois
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Invité

Invité


all we do

MessageSujet: Re: Ceili ~ I wouldn't hold my breath if I was you   Mar 12 Juil - 23:07

This is a long story
citation de votre choix
1.
Ma toute première fois, je m'en souviens comme si je venais de la vivre. C'était puissant et tout le reste ne valait pas autant que ce moment que j'ai appris à savourer au plus profond de son intensité au moment M qui dure une microseconde. Une microseconde plus tôt, c'est la déferlante qui submerge notre inconscient au point de dérégler le moindre geste ou pensée qui nous parvient en même temps dans le flux créé par un paquet de synapses énergétiques et libératrices. Une microseconde plus tard, c'est le calme plat où tout n'est plus que repos et fréquence assagie de battements de coeur qui reprennent un rythme à peu près normal. Au moment où la transe a atteint son apogée, j'avais la respiration arrêtée avant d'expulser le trop plein absorbé en roulant de côté pour me retrouver sur le dos. Je récupérais mon souffle par de grosses bouffées d'air que le ciel me servait en suffisante abondance pour m'oxygéner les poumons après cet incommensurable effort qui se sera déroulé encore mieux que prévu. Rien n'avait toutefois été réellement "prévu", sauf si ce n'est que j'étais de plus en plus certaine de vouloir le faire au fil des jours et des semaines. Je me suis convaincue que franchir cette étape était nécessaire à mon affranchissement de ces hantises et de cette crispation dans une société qui me renvoyait une image peu glorieuse des rapports humains. Passer à l'acte était mon échappatoire à cette vie de femme passive qui acceptait tout ce qu'elle recevait pour rarement rechigner à réaliser chaque corvée à laquelle on m'assignait. Il m'avait fallu des mois pour trouver le bon; celui à qui je confierais mon baptême. J'ai fini par trouver ce trentenaire qui m'a tapé dans l'oeil. Certes, il n'était pas tendre avec le chien de son ex, ni même avec cette dernière qu'il a trompée tout en lui soustrayant de l'argent pour aller le dépenser dans des jeux de hasard. Mais tant mieux, c'est exactement ce que je cherchais, ce genre bad boy misérable. Je voulais quelqu'un à qui tenir tête, j'en avais vraiment besoin de jeter mon dévolu sur lui. Il n'a pas bronché, et n'en avait pas vraiment le choix. Il l'a vite compris tout ca alors que j'étais allongée de tout mon long pour garder la meilleure stabilité possible. Lui aussi était étendu sur le dos, et la lumière tamisée de son loft éclairait la couleur rousse des fins poils parsemés sur son torse. D'un claquement de dents, je cherchais à les arracher, mais je m'y prenais mal. Alors, je boudais de longues minutes. Ca commençait à chauffer dans mon esprit alors qu'il se dandinait sur sa couverture. Je conservais ma concentration sur son ventre, son cou et son visage. Physiquement, ce n'était pas mon genre, mais peu m'importait, j'en voulais juste un pour m'aider à le faire, et ce soir là ce n'était nul autre que lui. Une fine brise joua avec mes cheveux, ce qui me fit monter en ébullition. Je m'impatientais de plus en plus, luttant pour résister à la précipitation. J'ai craqué et c'est parti naturellement sans que je ne demande rien. Je me suis raidie pour amerrir dans un bruit de fracas comme si je brisais un vase en verre sur sa table de chevet dans le tumulte. Le regard perdu dans l'immensité de la nuit, tous mes membres flageolaient de manière incontrôlable. Je terminais par me redresser, une main plaquée entre mes cuisses pour m'aider à m'asseoir, afin de constater qu'il y avait moins de sang que ce que j'aurais pu penser avant de le faire pour la première fois.

5.
Comme un score de forfait, c'est un cap qu'on s'aime à dépasser pour se prouver que les premières fois n'ont rien d'un accident de parcours. Bien que j'en ai connus quelques uns qui me restent encore aujourd'hui en travers de la gorge. Mes échecs sportifs, mon incapacité à me trouver des sponsors qui auraient pu me permettre de grandir dans un monde mixte où la femme avait autant d'importance que l'homme. C'est marrant dit ainsi, quand je me souviens du garçon manqué que j'ai longtemps été jusqu'à la fin de mon adolescence. L'athlétisme m'a été très bénéfique dans ce sens où je me construisais une silhouette très féminine avec une mentalité de combattant qu'on retrouve en majorité chez un homme et que très rarement chez une femme, trop retranchée derrière l'apparence virile du mâle musclé. Il ne me manquait que la ruse à cette époque où j'ai finalement intégré un programme de haute école. L'intelligence maligne, je ne l'ai développée qu'avec mon cursus économique qui m'a beaucoup appris à se servir des chiffres, à analyser, à comparer, à chercher la séduction dans le produit. J'ai découvert que tout était permis dans le monde de la finance et des affaires, ce qui a achevé de sculpter le résultat final de la femme que je suis depuis mes vingt quatre ans. Cinq, c'est le nombre de tirs au but lors d'une séance déterminante à l'issue de laquelle il se peut parfois qu'on ait recourt à la mort subite; le moment le plus palpitant d'une rencontre sportive et plus particulièrement de football. S'il y avait un poste qui aurait pu me convenir dans ce sport, ce n'aurait pu être que celui de gardien puisque j'ai une incroyable habileté des mains avec lesquelles j'adore tout manipuler. Malheureusement, le rôle parfois ingrat de dernier rempart défensif représenté là ne me convient absolument pas; je n'ai aucune envie d'être battue et de devoir être celle qui arrête les balles. D'où mon manque d'engouement pour un match à Tynecastle ou ailleurs, où je ne ferais que remettre en question le principe et les règles fondamentales de ce sport. Certes je me satisfais de mon job qui m'apporte un minimum de challenge, surtout dans la promotion du club dans un pays où le meilleur club du championnat perçoit plus de la moitié de l'intérêt étranger envers la ligue écossaise, mais ma passion dans le domaine où je travaille atteint rapidement ses limites. Autant dire que je m'épanouis bien davantage en dehors des terrains, et avec d'autres balles que des taille 5 de la marque Umbro.

8.
Enfin une femme qui régule mes pulsions. Je transpire deux fois plus au fur et à mesure qu'elle se dévoile laissant tomber sa tenue avant de sautiller dans le bac de la douche. Je profite du spectacle avec le maigre angle que je peux posséder selon la disposition de son appartement. D'autant plus que le rayon du soleil m'aveugle à moitié, mais je force mes yeux à suivre la silhouette gracieuse qui finit par sortir de sous l'eau tiède réchauffant autant la salle de bains que mes sens. J'esquisse un sourire gêné de la voir regagner la chambre à petits pas, enveloppée dans une serviette qu'elle lâche pour ouvrir le tiroir de sa commode garnie de sous-vêtements. Je suis en gros plan sur sa superbe tant elle offre ses charmes les jambes enfoncées dans le sol avec une parfaite distance entre ses rotules. J'ai la meilleure vue possible; je me surprends de le penser ainsi. Je fronce alors les sourcils lorsque je me rappelle de ce que j'ai à lui avouer: c'en est terminé, je ne souhaite plus la voir dans ma vie. J'espère sincèrement qu'elle ne le prendra pas mal, même si j'ai quelques doutes qui se dissiperont tantôt assez vite. Mes doigts lui offrent une ultime parade, et je choisis le majeur en guise de salut privilégié. Elle ne le mérite pas, mais c'est mon cadeau, rien que pour elle car elle est exception dans cette partie là de ma vie; elle est mon initiation et elle a le droit du privilège. Je maîtrise le léger tremblement en plaçant mon index à la verticale où je l'appuie tendrement afin que mon doigt le plus long puisse manoeuvrer avec efficacité. Je ferme les yeux en chatouillant plus fort cette proéminence, je ressens les vibrations qui parcourent mon être depuis le poignet et l'épaule droite pour encore résonner à travers mon bas ventre. Je rouvre un oeil et inspecte la scène que cette traînée enivrante me renvoie. Son corps ondule, pris de spasmes. J'aimerais encore prodiguer les caresses de mon doigt, mais elle est à bout de souffle, ce serait inutile d'insister. Elle est au bout de sa déchéance, elle va bientôt collapser. La nudité tremblotant sous mon joug me plaît d'une force que je donnerais beaucoup pour le refaire avec elle le lendemain. Pourtant je sais dans un coin de ma tête que ce ne sera plus que dans mes rêves les plus fous que je revivrai cela. Dans sa tête à elle, je n'en ai aucune idée; un bout de son cerveau s'est déconnecté et a disjoncté. A une microseconde, elle était parfaite.

12.
Ce corps dans les draps; c'est comme si j'en ressentais encore la chaleur qui s'évapore pour le quitter. Les draps trempés ne m'atteignent cependant pas, ce qui m'évite d'être souillée par cette substance qui éloigne beaucoup de gens; surtout les femmes. Moi non plus ca ne me plairait pas de voir cette viscosité me gicler dessus, surtout de manière aussi surprenante. Je préfère voir tout cela de loin, à l'abri de l'odeur et des premiers rangs de la scène. Cependant, ce n'est aucune autre partie que mon doigt qui vient de faire l'amour à la gâchette et qui vient d'affoler un inconnu dans ce bas monde. Ce n'est pour autant toujours une partie de plaisir pour moi, mais ce sentiment de régulation du bien et du mal, je me l'autorise. Délinquants, prostituées, auteurs de petits banditismes, patrons de petites entreprises qui ne sont pas regardants quand ils licencient l'employé modèle dont le simple revenu bénéficiait à sa petite femme et son enfant en bas-âge dans un couple qui ne roulait pas sur l'or; je sélectionne dans ce réservoirs de vies ratées ou de caractères nuisibles à l'harmonie de l'humanité. Le panel m'est large, c'est cela qui m'attriste autant que m'occupe sans cesse à mi-temps en dehors de mes horaires au Heart. J'ai mis du temps à concevoir la vocation qui se profilait à l'horizon pour la fille issue d'un milieu modeste que je n'ai jamais cessé d'être, mais après plusieurs contrats à des postes de plus en plus importants, voilà qu'à l'aube de ma trentaine je prends conscience de la plus haute marche que je peux gravir pour atteindre le suprême. Tout était pourtant écrit depuis ce jour de mes onze ans où mon père a failli dans son unique travail de protection de son enfant chérie. Je n'ai plus cru un seul de ses mots après l'incident, et aujourd'hui je ne sais pas comment mais je suis prête à accepter ses excuses. Encore faudrait il qu'on se revoie pour se réconcilier, mais ce n'est pas dans mes priorités pour l'instant. Tout tourne autour de la souffrance, mentale puis physique, depuis plus de quinze ans que je ne pense plus pouvoir me sortir de ce cercle infernal dans lequel je me suis jetée les deux pieds en avant en abattant avec confiance cet homme dont je ne connaissais que les agissements violents sur son ex compagne et son yorkshire terrier.

19.
J'étais une bonne joueuse de manille au lycée, mais le temps m'est passé et j'ai perdu la main. Pas pour tout, puisqu'à deux cent quarante six mètres je ne manque pas l'élu du jour. Après avoir tenu une position pendant plusieurs heures, l'extase du frottement vient assouvir cet acte dont le déchirement surprend des oiseaux dans leur sérénité un peu partout sur les toits. J'attends un instant, pour me remettre de mes émotions même si elles se cachent facilement, puis je me relève et range mon jouet dans son étui. Comme une autre fille pourrait se pencher pour récupérer sa dentelle projetée dans le torride de la soirée, je ramasse ma douille qui a subi le même sort. Je la glisse dans la poche de ma veste et tourne les talons au décor ravissant qui rajoute encore davantage de félicité au tableau. Au moment où je pose ma main sur la poignée métallique de la porte menant à l'escalier intérieur, il y a toujours ce flou qui me déstabilise et que je ne parviens pas à effacer à chaque fois. C'est comme si je passais d'une dimension à une autre; comme si j'étais absorbée dans ou hors d'un jeu vidéo. C'est tellement bizarre comme sensation que je ne l'explique par aucune logique. Je ne sais pas si je peux imputer cet espèce de malaise ponctuel dans mon passé professionnel en tant que responsable de projet pour la North Rockstar. je préfère d'ailleurs ne pas lier les deux, et je rentre tranquillement chez moi comme si je venais de passer une soirée dans un bar de la ville. Bientôt 20. Peut-être demain, peut-être dans six mois. Peut-être un directeur commercial, peut-être une junkie. Il est trop tard pour que je mette un terme à mon entreprise personnelle, bien trop tard pour me débarrasser des meilleures cartes dans ma main alors que la partie vient à peine de commencer. Je tousse à comparer la sérieuse mission dans laquelle je me suis investie, avec un semblant de jeu populaire auquel beaucoup de personnes attache à peine l'importance du divertissement. S'ils comprenaient toute la signification à taille proportionnée de chaque bout de carton numéroté ou dessiné en miroir sur une face, ils se dépareraient moins aisément lors de leur tour expédié en une demi-seconde. La faible hésitation brouille tout le goût de la manche qui n'est plus que facétie. A des miles du contact brûlant de la poudre qui se propage sous le tissu de la peau. Personne n'a essayé la roulette russe à Edimbourgh, et pourtant je fais en sorte que certaines personnes prennent conscience des conséquences de leurs actes au quotidien. Ce n'est que cela mon petit boulot complémentaire; et c'est du bénévolat. Je suis trop bonne, je sais.


Dernière édition par Ceili Ollerenshaw le Mer 20 Juil - 21:44, édité 2 fois
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Invité

Invité


all we do

MessageSujet: Re: Ceili ~ I wouldn't hold my breath if I was you   Mer 13 Juil - 8:56

Bienvenue miss.
Revenir en haut Aller en bas
avatar



all we do
verres de whisky : 1567
Voir le profil de l'utilisateur http://allwedo.forumactif.org/t644-sarah-give-me-love#7450

MessageSujet: Re: Ceili ~ I wouldn't hold my breath if I was you   Mer 13 Juil - 9:14

Bienvenuuueeeee !!
Ohh la belle Marie excellent choix


C'est vide là. Dans toutes les pièces là. Dans tous les cœurs là. C'est plus la même là. C'est vide là. Où y avait les rires là. Où y avait la fête là. Et ça fait mal là. Alors on danse encore. Sur les mêmes musiques, les mêmes pas. On s'embrasse on s'embrasse encore plus fort. Comme si c'était là la dernière fois. Aussi loin que tu pars...Ton sourire en écho. Ton sourire en écho. Reste là sur ma peau

Revenir en haut Aller en bas
avatar
Invité

Invité


all we do

MessageSujet: Re: Ceili ~ I wouldn't hold my breath if I was you   Mer 13 Juil - 9:55

Très bon choix d'avatar, je plussoie

Bienvenue parmi nous, belle brune et bonne chance pour ta fichette
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Invité

Invité


all we do

MessageSujet: Re: Ceili ~ I wouldn't hold my breath if I was you   Mer 13 Juil - 12:36

je ne connaissais pas du tout ce vava ! bienvenue, petit coeur !
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Invité

Invité


all we do

MessageSujet: Re: Ceili ~ I wouldn't hold my breath if I was you   Mer 13 Juil - 12:38

hey bienvenue mamzelle
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Invité

Invité


all we do

MessageSujet: Re: Ceili ~ I wouldn't hold my breath if I was you   Mer 13 Juil - 18:56

Bienvenue par ici I love you
Marie est un super choix, j'approuve
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Invité

Invité


all we do

MessageSujet: Re: Ceili ~ I wouldn't hold my breath if I was you   Mer 13 Juil - 20:58

Merci tout le monde pour l'accueil
Evidemment que j'ai des choix divins dans les avatars et tout, keskevoucroyez

Travaillant 16h par jour à partir de demain jusque lundi soir, je n'ai pas encore complété l'histoire, mais j'ai écrit les points particuliers pour retracer un peu les presque trente premières années de la vie de Ceili dans leurs grandes ligne directrices. Je reviens mardi prochain, j'étais trop emballé par le forum du coup j'ai craqué avant mon absence Mais je reviendrai et verrai si j'ai encore le temps de remplir le post n°2
Revenir en haut Aller en bas
avatar



all we do
verres de whisky : 1127
Voir le profil de l'utilisateur http://allwedo.forumactif.org/t640-i-m-just-a-sucker-of-pain-cha

MessageSujet: Re: Ceili ~ I wouldn't hold my breath if I was you   Mer 13 Juil - 21:10

bienvenue chez toi ! I love you

ton absence sera prise en compte alors il n'y a pas de soucis !
tu veux que l'on te réserve la belle histoire de ne pas te la faire faucher ? I love you

en tout cas bon courage pour la suite de ta fiche et si tu as la moindre question n'hésite pas à venir nous harceler !



I CAN LIVE UNDERWATER

When I fall to my feet wearing my heart on my sleeve, all I see just don't make sense. Because all I need is the love you breathe. © signature by anaëlle.
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Invité

Invité


all we do

MessageSujet: Re: Ceili ~ I wouldn't hold my breath if I was you   Mer 13 Juil - 21:16

Ah vui je veux bien, même si au pire j'ai d'autres idées de vavas, Marie fait vraiment top biche pour le tireuse d'élite Merci merci
Revenir en haut Aller en bas
avatar



all we do
verres de whisky : 1127
Voir le profil de l'utilisateur http://allwedo.forumactif.org/t640-i-m-just-a-sucker-of-pain-cha

MessageSujet: Re: Ceili ~ I wouldn't hold my breath if I was you   Mer 13 Juil - 21:21

je te fais ça alors et si jamais tu changes d'avis pour l'avatar, c'est pas grave !



I CAN LIVE UNDERWATER

When I fall to my feet wearing my heart on my sleeve, all I see just don't make sense. Because all I need is the love you breathe. © signature by anaëlle.
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Invité

Invité


all we do

MessageSujet: Re: Ceili ~ I wouldn't hold my breath if I was you   Mer 13 Juil - 23:57

Bienvenue !
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Invité

Invité


all we do

MessageSujet: Re: Ceili ~ I wouldn't hold my breath if I was you   Jeu 14 Juil - 14:49

BIENVENUUUUUUUUUUE
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Invité

Invité


all we do

MessageSujet: Re: Ceili ~ I wouldn't hold my breath if I was you   Sam 16 Juil - 19:25

Bienvenue et bon courage pour ta fiche!
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Invité

Invité


all we do

MessageSujet: Re: Ceili ~ I wouldn't hold my breath if I was you   Mar 19 Juil - 22:35

Merci à vous. Je suis revenu hier (mais avec une petit nuit d'une heure de dodo :x) et ce soir la chaleur m'a mis à plat. Demain je reviens pour tenter de finaliser ma fiche
Revenir en haut Aller en bas
avatar



all we do
verres de whisky : 1127
Voir le profil de l'utilisateur http://allwedo.forumactif.org/t640-i-m-just-a-sucker-of-pain-cha

MessageSujet: Re: Ceili ~ I wouldn't hold my breath if I was you   Mer 20 Juil - 23:12

Félicitations !
bienvenue dans la famille ♥
j'adore ta petite plume, c'est fluide, agréable à lire, j'adore et puis ton personnage promet I love you




Bienvenue dans notre petit famille
N'hésite pas à jeter un coup d'oeil au bottin pour être certain que ton avatar y est inscrit !
Tu peux dès à présent te trouver un petit toit mais également un petit job pour payer tout ça !
Tu pourra évidemment agrandir ton cercle d'amis et familiale en te dirigeant vers les scénarios et pré-liens !

Pour finir, merci d'avoir posé ton divin petit cul sur ce bout de paradis et nous espérons que tu y vivra une magnifique aventure.



I CAN LIVE UNDERWATER

When I fall to my feet wearing my heart on my sleeve, all I see just don't make sense. Because all I need is the love you breathe. © signature by anaëlle.
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé



all we do

MessageSujet: Re: Ceili ~ I wouldn't hold my breath if I was you   

Revenir en haut Aller en bas
 

Ceili ~ I wouldn't hold my breath if I was you

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» Ceili ~ I wouldn't hold my breath if I was you
» hold your breath and count to ten
» hold your breath and count to ten. (dominique)
» Hold your breath and count to ten #Sarah
» don't hold your breath. [/w. Talya]

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
ALL WE DO :: Archives fiches-