-
 

Partagez | 
 

 stressed out (lucas)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
avatar



all we do
verres de whisky : 1127
Voir le profil de l'utilisateur http://allwedo.forumactif.org/t640-i-m-just-a-sucker-of-pain-cha

MessageSujet: stressed out (lucas)   Lun 11 Juil - 21:47

lucas malone
wish we could turn back time to the good old days.

NOM COMPLET ○ Lucas Malone. C'est simple, c'est pas extraordinaire, ça glisse sur la langue et ça vient se perdre dans une conversation banal, on te siffle, on t'appelle, quelques surnoms jamais ton blase. Il marque pas les esprits, on l'oublie vite, on t'oublie vite, t'es le gars là-bas, toi, lui, l'autre.   ÂGE ○ tu découvres le monde, arpente les rues, déambule dans les allées du haut de tes vingt-cinq petites années, c'est ridicule, t'es encore un gosse bloqué dans un monde d'adulte, ça crant. DATE ET LIEU DE NAISSANCE ○ bled au nom bien méconnu du grand public, t'as poussé ton premier cri un vingt-neuf octobre, Tullow, en Irlande, trois habitants pour un millier de bovins. NATIONALITÉ, ORIGINES ○ t'es d'ici et de partout ailleurs, tu erres entre différents pays, tes racines sont en Irlande, ton coeur est au mon entier. MÉTIER ○ psy d'un soir et saveur de soirées bien trop arrosées, tu sonnes, tu toques, tu parles et tu ris, quelques ennemis parfois, beaucoup d'amis, t'es le pizzaïolo qu’Édimbourg chéri. ORIENTATION SEXUELLE ○ quelques avances, beaucoup de refus, ces messieurs ont bien essayé de te serrer dans leurs bras, ces demoiselles ont toujours été bien plus délicieuses à tes yeux.  STATUT CIVIL ○ un peu perdu, un peu amer, tu préfères la solitude, fidèle compagne qui s'immisce dans ta vie comme au pieu, t'en as fait ton épouse, à la vie, à la mort.   GROUPE ○ chase the day.   AVATAR ○ griezmann. DEVANT D'UNE PETITE HISTOIRE C'EST ○ café corsé CRÉDIT ○ tumblr.  


tu arpentes les routes d'Edimbourg et des alentours, tu roules sans t'arrêter pendant des heures, tu t'arrête où le vent te porte au volant de ton camping car au doux nom de Selah. ✰ tu te contente de peu, t'as tendance à ne t'inquiéter de rien, utopiste aux pieds sur terre, t'apprécies les petites choses de la vie, les gestes, les mots, les sourires. ✰ T'es un menteur compulsif, c'est maladif, instinct de survie, un peu de honte sûrement. Tu vomis des excuses quand les questions deviennent trop personnelles, trop invasives, tu t'imagines une vie ailleurs, tu te dis blindé, tu te dis stable, tu te dis beaucoup de choses. ✰ tes yeux ce sont ouverts sur ces paysages Ecossais il y a quelques mois à peine, déjà, ces bâtiments, ces rues, ces habitants t'ont adopté comme l'un des leur, comme un natif d'entre ces ruines. ✰ t'es le frère que l'on aurait aimé avoir, l'épaule sur laquelle se reposer, t'écoutes, tu rassures, tu consoles, tu ris aux éclats quand il le faut, félicite et nourris les espoirs des autres, t'es le pilier sur lequel on se repose bien souvent quand le reste nous tourne le dos. ✰ l'histoire étant facultative, si vous choisissez de ne faire que les anecdotes, veillez à bien développer cette partie. ✰ tu ne planifies rien, tu ne promets pas, tu n'attends rien de demain, tu suis la course du soleil et celle de la lune, tu ne penses pas au futur, aux projets, aux sorties, on t'appelle souvent le jour-même, quelques heures avant pour une soirée, pour se voir, tu débarques à l'improviste, t'es un électron libre. ✰ indépendant, un peu rêveur, on s'attache à toi, on s'accroche, on espère un retour, on espère que réciprocité, on espère beaucoup de choses de toi, au final, tu laisses le monde aller et venir dans ton existence comme bon leur semble, tu ne retiens personne, tu t'en fiche pas mal d'avoir dérapé sur un sujet qui blesse, tu t'en fiche pas mal de savoir qu'on peste derrière ton dos, tu t'en fiche pas mal des reproches, tu t'en fiche pas mal de l'opinion des autres. Ça pique, ça énerve, ça titille, ça ne plait pas à tout le monde.  ✰ t'as un chat du doux nom de copain, il erre dans les rues, il rôde et disparaît parfois pendant quelques jours avant de revenir, un électron libre, tel maître, tel chat.  ✰  

.nuits fauves/delphine

ÂGE ○ vingt-et-un ans et autant de dents que Didier Deschamps  What a Face  PAYS ○ france. COMMENT AS-TU CONNU LE FORUM ? ○ I'M WYATT FREQUENCE DE CONNEXION ○ 7/7 LE PETIT MOT DE LA FIN ○ croquer le poulet

Code:
<faqq>ANTOINE GRIEZMANN</faqq> → <i>lucas malone</i>


Dernière édition par Lucas Malone le Mar 12 Juil - 16:22, édité 2 fois
Revenir en haut Aller en bas
avatar



all we do
verres de whisky : 1127
Voir le profil de l'utilisateur http://allwedo.forumactif.org/t640-i-m-just-a-sucker-of-pain-cha

MessageSujet: Re: stressed out (lucas)   Lun 11 Juil - 21:47

This is a long story
addicted to you
Réveil difficile. Seize piges, seize de trop. T'avançais sans avancer, mouvements immobiles, on tournait autour de toi, t'étais l'élément de trop, l'erreur dans cette équation qu'était le monde entier. On se bousculait autour de toi, on hurlait, on riait. Seize heure du matin. Décalage complet. Le tram avançait, tu restais sur le quai, le troisième. T'allais déambuler seul au milieu des champs, humer l'air frais d'un après-midi de mois de Mai, on s'inquiétait peut-être. Une semaine à Dublin, pas de nouvelles, bribes de souvenirs. Des verres dans les mains, cigarettes au bec, quelques plumards plus ou moins confortables, beaucoup de rires, quelques larmes. Dépravé que tu étais. On allait pester sur toi, te haïr puis te serrer dans les bras, chaque fois le même rituel, jamais tu ne comprenais. Trop couvert par tes géniteurs, enfant unique, enfant roi, t'avais finalement quitté ton foyer, cette bulle sans oxygène, sans espace. T'avais déployé tes ailes, tu te laissais porter par le vent. Tu errais dans de nombreuses villes, tu ne connaissais que très rarement tes hôtes. Tu te faisais des amis sur le tas, les liens tenaient, se brisaient, s'étiraient avant de lâcher, on essayait de les recoller, de les renouer, rien à faire, trop indépendant, trop peu conscient du monde qui t'entourait, on s'accrochait à toi, on souffrait du manque d'affection, de considération, d'attention, on se laissait tomber, on te laissait tomber. Quelques coquards, quelques bleus, tu te frottais à la vie, elle te le rendait plutôt bien. Enfant, t'étais le petit de trop, une nouvelle fois. Un peu trop petit pour ton âge, peut-être trop utopiste, tes camarades avaient tendance à te prendre pour le sac de sable sur lequel on cogne, sur lequel on peste et on jure. Tu rentrais couvert de bleus, de honte, parce que tu n'avais pas la nouvelle console, tu n'avais pas les nouveaux habits qui faisaient fureur autour de ta petite personne, t'étais à l'écart, un outsider dès ton plus jeune âge, on aimait pas ça dans ton bled, on t'aimait pas dans ton bled. Alors t'as quitté le monde scolaire, tu t'es enfermé dans ton univers à toi, un univers malsain, noir, dont il était impossible de te sortir. Tu errais dans de nombreuses soirées où les frontières s'estompaient rapidement, plus de limites. Tu testais, tu jouais, t'apprenais ce que c'était de vivre, trop tard, trop rapidement, trop violemment. Bambin innocent, adolescent nuisible. T'étais le cancer de la société, le cafard que tout flic rêverait d'écraser mais qu'aucun n'était capable de coincer. Voler pour vivre, ressentir, prendre aux riches, donner aux pauvres. Tu t'embarquais dans une histoire à la fin incertaine, probablement souillée. Tu ne pouvais pas les supporter, leurs airs hautains, leurs écarts vis-à-vis de la populace, tu t'es bâti le personnage de héro des temps moderne. Elle était à tes côtés. Ces deux ans elle te suivait dans tes escapades nocturnes, Bonnie et Clyde. Elle jouait de ses charmes, t'embarquais le pactole, pas de mots, pas de soupçons, vous étiez bien trop gentils bien trop sains, vous échappiez aux filets des flics. Tu profitais de la faiblesse de beaucoup, tu prétendais avoir un lien direct avec le monde de l'au-delà, frais d'honoraires plutôt élevés, quelques bijoux et billets soigneusement subtilisés par ta bien-aimée, vous aviez monté une affaire pour plumer les plus beaux pigeons d'Irlande. Elle t'avait attrapé par le bras, t'entraînant avec elle loin de ce pays déjà bien usé de vos machinations. Dix-sept ans. T'avais abandonné lâchement tes parents qui n'acceptaient pas ton amie, ton amante, trop sur leurs gardes, trop peu confiants, t'as claqué la porte, t'as tourné les talons. Vous aviez parcouru l’Europe, l’Asie, les États-Unis, main dans la main, coeur contre coeur. Amour fou. Amour feu.  Vous aviez passé la vitesse supérieure. Arme au poing, vous aviez fait irruption dans un bar de Moscou. Des hurlements, des ordres, désordre. Vous aviez perdu pied, trop jeunes, débutants. Elle te hurlait de déguerpir, d'attraper tes affaires et de te barrer de ce guet-apens. Tu l'as écouté, bêtement tu l'as écouté. Un pied dehors, liberté. Rentrer chez toi, retrouver tes parents. Tu t'étais retrouvé devant la porte de ton petit foyer, le coeur battant, l'estomac noué. La poignée tournait. Le visages de tes géniteurs étaient apparus comme une certaine délivrance à tes yeux. Ils étaient graves, fermés, tristes. Menottes aux poignets, esprit prisonnier. Elle t'avait délibérément balancé aux flics. Elle te connaissait sur le bout des doigts, chaque réaction, elle avait tout calculé, elle a été libéré, t'as été enfermé. Duo de fou, duo de feu. Un an derrière les barreaux, un an de galère et de misère, l'odeur de la liberté n'était venu qu'après trois-cent soixante-cinq jours. Plus de nouvelles. L'Irlande te détestait, tu détestais cette petite partie du monde. Un camping-car, quelque sous en poche, tes géniteurs t'avaient mis à la porte, te forçaient à quitter le pays, à quitter cette vie. Quelques kilomètres, quelques jours, t'avais embarqué sur les routes pour un bon moment.  Edimbourg t'avait finalement ouvert ses bras. Nouvel existence, nouvelle chance.   


Dernière édition par Lucas Malone le Mar 12 Juil - 3:48, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Invité

Invité


all we do

MessageSujet: Re: stressed out (lucas)   Lun 11 Juil - 21:58

tu sens mauvais
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Invité

Invité


all we do

MessageSujet: Re: stressed out (lucas)   Lun 11 Juil - 22:06

My name's 'Blurryface' and I care what you think. \o/
Revenir en haut Aller en bas
avatar



all we do
verres de whisky : 1127
Voir le profil de l'utilisateur http://allwedo.forumactif.org/t640-i-m-just-a-sucker-of-pain-cha

MessageSujet: Re: stressed out (lucas)   Lun 11 Juil - 22:08

jade → I love you

marylou → I love you



I CAN LIVE UNDERWATER

When I fall to my feet wearing my heart on my sleeve, all I see just don't make sense. Because all I need is the love you breathe. © signature by anaëlle.
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Invité

Invité


all we do

MessageSujet: Re: stressed out (lucas)   Lun 11 Juil - 23:54

RE BIENVENUUUUUE
Revenir en haut Aller en bas
avatar



all we do
verres de whisky : 1127
Voir le profil de l'utilisateur http://allwedo.forumactif.org/t640-i-m-just-a-sucker-of-pain-cha

MessageSujet: Re: stressed out (lucas)   Mar 12 Juil - 0:20

MERCI TOI. I love you



I CAN LIVE UNDERWATER

When I fall to my feet wearing my heart on my sleeve, all I see just don't make sense. Because all I need is the love you breathe. © signature by anaëlle.
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Invité

Invité


all we do

MessageSujet: Re: stressed out (lucas)   Mar 12 Juil - 10:24

Rebienvenue Grizou!!!!!
Revenir en haut Aller en bas
avatar



all we do
verres de whisky : 1127
Voir le profil de l'utilisateur http://allwedo.forumactif.org/t640-i-m-just-a-sucker-of-pain-cha

MessageSujet: Re: stressed out (lucas)   Mar 12 Juil - 16:58

merci bien ma belle ! I love you



I CAN LIVE UNDERWATER

When I fall to my feet wearing my heart on my sleeve, all I see just don't make sense. Because all I need is the love you breathe. © signature by anaëlle.
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Invité

Invité


all we do

MessageSujet: Re: stressed out (lucas)   Mer 13 Juil - 22:04

Viens là que je te viole, jeune irlandais
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé



all we do

MessageSujet: Re: stressed out (lucas)   

Revenir en haut Aller en bas
 

stressed out (lucas)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» Lucas di ke Aristide ekri sou fo nom lan entenet la ,
» STANLEY LUCAS, POUR QUI SE PREND IL?
» STANLEY LUCAS CONTRE-ATTAQUE
» a LA NEG EGRI,SE STANLEY LUCAS
» LUCAS a menti au sujet de fevry.

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
ALL WE DO :: Archives fiches-