-
 

Partagez | 
 

 InayaSummers. (uc)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
avatar
Invité

Invité


all we do

MessageSujet: InayaSummers. (uc)   Jeu 7 Juil - 20:40

INAYA SUMMERS
Je ressemble aux oiseaux, disait-elle, j'apprends à chanter dans les ténèbres.

NOM COMPLETSummers. Nom de famille de mon géniteur. Je souris souvent pour rien quand j'entends mon propre nom de famille, pourtant nous sommes pas en été toute l'année. Köhn, nom de famille. J'ai eu le droit aux deux noms de famille, mais le plus utiliser est celui de mon père.  ÂGE ○ Je vais bientôt atteindre les trentenaires, également. Heureusement, que cela ne me fait pas peur. Je vais soufflé mes vingt huit ans d'existence. DATE ET LIEU DE NAISSANCE ○ J'ai vu le jour, un douze septembre mille neuf cent quatre vingt neuf. Ma mère à eu le droit a neuf heures de travaille sans relâche, une courageuse.  NATIONALITÉ, ORIGINES ○ Je suis née à New-York, donc je suis américaine. J'ai des origines polonaise, musulmane des deux côtés de mes parents. MÉTIER ○ Je suis psychologue pour les enfants, même si je devrais aller consulter une psy pour moi-même.  ORIENTATION SEXUELLE ○ Je n'ai été attiré que par les hommes, c'est tout.STATUT CIVIL ○ Après avoir vécu une relation dans la peur, j'ai le coeur libre. Totalement libre, mais est-ce que je suis capable de me lancer dans une nouvelle relation. GROUPE ○ lie and wait.   AVATAR ○ La magnifique Barbara Palvin.. DEVANT D'UNE PETITE HISTOIRE C'EST ○ Je suis folle, donc je tente café corsé.  CRÉDIT ○ Avatar (fluorescent)
 


J'ai une petite soeur de deux ans ma cadette, je suis l'aînée. • Je suis allergique aux crevettes, poil de chats, pollen. ° Je déteste mon géniteur depuis l'enfance. Je ne suis pas le genre de fille à se prendre la tête pour rien. • J'ai mon caractère de cochon, mais je suis pas méchante. • Je ne ferais pas de mal a une mouche. • J'ai pas forcément de force pour me battre avec quelqu'un, puis je déteste la violence gratuite. • Je suis très franche et dis ce que je pense, même quand ça doit faire mal. • Je suis tres fusionelle avec ma petite soeur, voir beaucoup trop. • J'essaie de la protéger du mieux que je peux. • Ma soeur et moi avons été abusé sexuellemment durant des années par notre géniteur. • Je suis tombée enceinte a l'âge de dix-sept ans. Avoir un enfant hors mariage, c'est déjà beaucoup, mais, que le père de l'enfant soit mon propre père. • J'ai quitté la maison quand j'étais à quatre mois de grossesse avec ma petit soeur. • J'ai quitté l'Amérique par la suite pour aller au Royaume Unis. • Je me ronge les ongles quand je suis anxieuse. • Je cours tous les matins durant une bonne petite heure, cela me fait un bien fou. • Je suis tombée amoureuse d'un type qui ne me mérite pas. • Ma relation était destructrice, il me bat constamment jusqu'au jour que j'ai quitté la ville de nouveau, avec ma petite soeur. • Nous sommes arrivé dans cette nouvelle ville, il y a quatre ans maintenant. • Je reprends donc doucement ma vie doucement. • Je suis psychologue auprès des enfants jusqu'à l'âge de seize ans. • J'aime aider mon prochain sans attente d'avoir un retour. • Je passe mon temps libre avec ma petite soeur, ou que je la prends un peu partout. • Mon meilleur ami a toujours vécu depuis la fin de nos études dans cette ville. C'est lui qui nous a hébergé durant pratiquement une année.. • Je passe souvent de soirées au bar pour me détendre avec quelques verres. • J'ai pu faire la rencontre d'un type, Wyatt. Mystérieux. • Je me suis attaché à lui, même s'il est violent et que cela me fait un peu peur. • Je n'aime pas le voir s'autodétruire. • J'ai été à la police raconté ce que notre père nous a fait subir et leur montrant la preuve. • Ma fille m'a retrouvée et fait tout pour que je la reprends dans sa vie. • Elle insiste tellement que je vais bientôt céder. • Elle n'aime pas la famille qui l'ont adopté, mais ai-je le droit de lui enlever ? • Ma vie est un enfer, mais je garde la tête haute de l'eau.
 

Spera/Sarah

ÂGE ○ Je prends une année de plus dans quelque semaines, déjà. PAYS ○ France. COMMENT AS-TU CONNU LE FORUM ? ○ Facebook, par la pub de Wyatt.    FREQUENCE DE CONNEXION ○ 2/7 LE PETIT MOT DE LA FIN ○ J'vous aimes tout fort !  

Code:
<faqq>BARBARA PALVIN</faqq> → <i> Inaya Summers</i>


Dernière édition par Inaya Summers le Lun 11 Juil - 22:26, édité 6 fois
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Invité

Invité


all we do

MessageSujet: Re: InayaSummers. (uc)   Jeu 7 Juil - 20:40

This is a long story
citation de votre choix
Les mains au-dessus de la tête et le regard baissé, j'étais une accro à être puni gratuitement par ma génitrice. Quoi que, je ne suis pas une sainte pour autant, mais avouons que parfois me retrouver ici est juste inutile quand je ne fais rien de méchant. J'avais juste eu une envie de gourmandise et je me suis servie sans lui avoir demandé, je ne savais pas que c'était un crime à unir sévèrement. J'avais six ans et toujours celle qui se faisait prendre la main dans le sac, je n'avais donc aucune chance. Mon père était plus au moins passive en sachant quand être strict, ma mère ? Pas du tout, surement à cause de l'éducation sévère qu'elle a pu avoir durant sa jeunesse et souhaite faire traverser la même galère à ses propres filles. Loubna n'a pas ce souci, vu qu'elle est la fille parfaite et obéissante d'après ma génitrice, alors qu'elle est bien pire que moi si elle savait la surprendre. Je n'ai pas du tout son secret de discrétion et j'avoue en avoir fortement besoin. Je ne suis ni proche de ma mère ni proche de mon géniteur, c'est peut-être bizarre, mais, nous ne pouvons pas accrocher à nos parents. Puis, surtout avec les différences qu'ils font, c'est encore pire de ce que je m'imagine. Ne l'ont-ils pas adopté ou trouver dans une poubelle pour ne pas me montrer une once d'amour ? Je n'en ai pas forcément besoin, mais savoir qu'on ai aimé de ses parents faits toujours plaisir et nous rassure un minimum, non ? Je soupire en regardant mes pieds, j'avais des belles sandales, ma foi. Malgré leur manque d'amour, je ne manquer jamais de rien. Je me dandine d'un pied à l'autre en commençant à en avoir marre de me tenir droite comme un piquet et en essayant de ne pas bouger. « Tu n'es pas douée, Inaya... faut que je t'apprends comment faire la prochaine fois. » la voix de ma petite soeur me vient rapidement et en tournant le visage vers elle, je la découvre qui souris grandement en jouant des sourcils. Je hausse les épaules en guise de réponse, que puis-je lui répondre ? Ma petite soeur est plus intelligente que moi, ce n'est pas de ma faute. « Très drôle. Bouge de là avant que je me fasse gronder pour te parler. » Je n'avais pas spécialement envie de rester plus longtemps au coin de la pièce. Elle finit par rigoler en mettant sa main devant la bouche pour ne pas que ma mère nous entend papoter. Elle ne répond pas et se décide à me laisser respirer en allant dans la cuisine pour aller se prendre un verre d'eau, surement. Je reste ainsi durant pratiquement une demi-heure encore avant que ma mère entre dans la pièce de séjour avec une part de pâtisserie et un verre de jus de fruit dans les mains et pose sur la table. Elle finit par venir vers moi et me scrute pendant un petit moment en soupirant longuement en prenant mes mains dans les siennes et me demande alors de la regarder, ce que je fais à sa demande. « Ne pense pas que je ne t'aime pas, ma chérie. Je fais cela pour ton bien et t'apprendre qu'il faut toujours demander avant de se servir. Tu es encore jeune pour et s'il t'arrive quelque ? Que tu te blesses ou quoi ? » Fit-elle dans un regard compatissant avant de m'embrasser le bout du nez et de sourire doucement en se levant. Elle garde une main dans la sienne et me guide jusqu'à la table et me pointe ce qu'elle vaut amener plus tôt. « Mange, ma chérie. Je pense que tu as pu réfléchir à tes actes. » Sous ces mots, elle disparaît dans les pièces à l'étage en me laissant seule avec la gourmandise que je voulais plus tôt. Je ne sais pas si je dois la croire ou pas, vu qu'elle ne m'a jamais montré son amour-propre pour moi. Je me suis retenu de faire une quelconque réflexion pour ne pas l'énerver alors qu'elle essaie de se rattraper. Mais, ce qu'elle ne sait pas, c'est que je suis très mature pour mon âge et que je ne suis pas aussi idiote que cela, disons que je laisse paraître cette image pour mieux observer. Je laisse en place le petit goûter vu que je n'ai plus l'appétit et ni cette envie et va m'occuper dans ma chambre avec Loubna.

Assise dans un coin de la cours de récréation, je me malaxe le ventre en ayant les yeux fermés. J'avais huit ans et une sans amies. Quoi je, ce n'était pas plus mal que cela, non ? Je n'étais pas méchante envers mes camarades malgré mon petit caractère, mais je ne suis pas dans le même délire qu'eux. Soupirant, je pose mon visage sur mes cuisses en attendant que la douleur passe toute seule, comme par magie. Mais, il ne faut pas trop rêver tout de même. J'ai l'impression que les minutes sont des heures tellement que ça passe tout lentement, comme ci... Comme ci, ils aimaient me torturer de la sorte. Bande de traite. Une main se pose sur mon épaule, je lève donc le regard vers la personne qui me scrute de la sorte avant d'arquer un sourcil en voyant un garçon qui s'accroupit en face de moi et pose une de ses mains sur mon ventre avant de le masser délicatement tout en me regardant dans les yeux comme s'il avait peur que je lui balance ma main dans la figure. J'aurais pu, mais je n'ai jamais aimé la violence gratuite. Au contraire, je suis celle qui ira défendre celui qui se fait embêter par d'autres. " J'ai dit à la maîtresse que tu étais malade, tu peux rentrer chez toi te reposer." Dit-il en souriant finement. Pourquoi veut-il être sympa avec moi, lui ? Kaeden est le genre de garçon à être dans son coin et ne se mélange pas avec n'importe qui, il a toujours le sourire aux lèvres. Il est très sympa dans l'ensemble, donc pourquoi vient-il vers moi. Je hausse donc les épaules avant que ma mère me récupère dix minutes plus tard. Je reste donc face à lui avant de lui poker la joue d'un doigt. « Merci, Kaeden. » Il m'adresse un de ses sourires qu'ils réservent à ses proches, cela me fait donc très bizarre de le voir agir ainsi avec moi. Durant la route, ma mère ne m'adresse pas du tout la parole étant au téléphone avec quelqu'un de sa famille au Liban. Ma mère est très croyante et pratiquante donc, nous n'avons pas intérêt à faire des conneries qui risquent de lui faire honte. Devant la maison, elle ne se gare pas, mais s'arrête face en se tournant vers moi « Rentre et va te reposer, ta sœur est malade aussi. Ton père est donc présent également pour la garder. J'ai des choses à régler, donc à ce soir, ma puce. » Avant de descendre de la voiture, elle m'embrasse sur le front avant de disparaître du champ de vision quand je suis hors de la voiture. Je secoue le visage avant de me diriger vers la maison ou que je rentre sans faire de bruit. J'enlève mes chaussures avant de monter vers ma chambre ou que j'entends des drôles de bruit de plus en plus fort. Ce sont des bruits qui ne sont pas normaux pour une gamine de six ans, la voix de ma sœur qui supplie quelqu'un d'arrêter car elle a mal. Il se passe quoi dans cette maison, bordel. En ouvrant la porte de la chambre de Loubna, je reste figé sur place et les yeux ouvert comme des soucoupes en voyant la scène horrible. Ma sœur en dessous de mon père Il lui tient fermement d'une main les deux bras au-dessus de la tête et l'autre lui tenant l'une de ses cuisses. Je ne pense pas que j'ai besoin de vous faire un dessin de ce que je vois ? Mon père qui loge son bâton de berger dans l'intimité de ma petite sœur, ma petite sœur qui était si mur et innocente. Elle vient de perdre la chose la plus importante qu'une fille peut avoir. Sa pureté. Ce bâtard vient de lui enlever cela et sans remords, en se retournant vers moi... Il ose me sourire en coin en continuant ses va-et-vient en elle, ma sœur pleurante en ayant les yeux fermés qui crie d'arrêter, mais, en vain. Je m'avance vers mon géniteur avant de lui balancer mon poing dans la face ou qu'il se fige net suite au coup reçu de ma part. Il sort de Loubna et m'attrape par le bras en me faisant tomber à la renverse avant de finir à moitié nue. Il me regarde en entrant en moi, chacun son tour. J'avais envie de hurler de douleur, de pleurer de perdre a mon tour la chose précieuse que ma mère nous cesse de nous dire de préserver alors que nous sommes encore jeunes.

Depuis ce jour, il n'a pas arrêté d'abuser de nous, pour protéger ma sœur, je le laisse l'utiliser pour se vider les couilles. Kaeden est devenu mon meilleur ami et mon confident, mais ne sait absolument pas ce que je vis. Il pourrait me comprendre et me venir en aide, mais j'ai peur. Peur que ce bâtard de père devient violent avec Loubna ou moi-même. Je soupire longuement en m'adosser contre le mur du lycée, j'ai dix-sept ans et ma vie n'a toujours pas changé seulement des nausées matinales et des vertiges un peu par ci et par là. Kaeden me regarde en se positionnant face à moi avec l'air inquiet en posant une main sur mon front avant de m'attraper par la main en me faisant marcher en direction de la ville. « Tu ne vas pas bien, ne me mens pas ! Il y a quelque chose qui ne tourne pas rond et tes nausées... C'est bizarre que tu en as depuis pas mal de temps. » Je voulais répliquer, mais son regard en disait tellement long que j'ai préféré ne rien dire. Même une bêtise ne lui aurait pas fais rire, quand il est dans cet état... Vaut mieux pour moi de l'écouter, car il a souvent eu raison. S'il dit que je risque une petite maladie minime, je préfère me soigner rapidement pour ne pas aggraver la situation. En arrivant à l'hôpital de la ville, nous avons attendu pratiquement deux longues heures avant d'être enfin pris par l'un des médecins. Assis dans la pièce ou qu'il y a pas mal de matériel médical, c'est assez impressionnant quand nous sommes à l'intérieur. Dire que je n'ai pas peur serais totalement mentir aux autres et à moi-même. Il me demande ce qu'il se passe avant de me pointer du menton le brancard derrière collé au mur. Je me lève en tallant sans broncher et le liasse donc m'ausculte et en le voyant plisser des yeux, je sais que ce n'est pas une bonne nouvelle. Je me redresse et retourne alors à côté de mon seul soutiens et scrute le médecin en attendant qu'il se décide à me dire ce que j'ai. « Vous êtes enceinte de deux mois, mademoiselle. Vous êtes le père de l'enfant, J'imagine ? » Demande l'homme en écrivant sur son clavier avant de nous regarder l'un après l'autre. J'ai les yeux écarquille et le visage blême suite à cette annonce, ce n'est pas possible ? Il nous fait une blague et il y a une caméra cachée ? En sortant de l'hôpital, je reste silencieuse comme ci, j'étais sourde et muette. Kaeden m'attraper par le poignet et me fait tourner vers lui en me forçant à le regarder dans les yeux, je n'en suis pas capable et pourtant... Je n'ai pas le choix de le faire. Il me fixe longuement avant de m'attirer contre lui en posant une main sur mes cheveux et l'autre sur mon dos. Je pose. Mon visage au creux de son cou avant de laisser couler les larmes, ce sont des larmes de honte et de peur. Comment vais-je l'annoncer à ma génitrice ? Elle risque de me haïr d'être souillée, puis que nous sommes, tous les deux, souillées par le même homme. Son propre mari et notre soit disant père. « Je suis là, ma belle. Je serais toujours là pour toi, ne t'inquiète pas. Tout a bien se passer. » Sa voix me réconforte et le donne du courage, c'est vraiment le meilleur ami en qui j'ai une confiance aveugle. Je lui embrasse rapidement le cou avant de me redresser en essuyant rapidement d'un revers de main mes yeux.

Quelques mois plus tard, je n'avais toujours pas osé le dire à quiconque et les seuls à le savoir ne sont qu'Emma petit soeur et mon meilleur ami. Mon père se doute de quelque chose vu que la dernière fois qu'il a vidé ses couilles, il m'avait clairement posé la question et je lui avais tendu mon majeur avant de lui donner un coup de pied dans son entrejambe tellement que j'étais à bout, depuis ce jour, il n'est plus jamais venu me voir pour venir s'éclater. Il n'a pas osé aller voir ma cadette au risque de s'en prendre une nouvelle tournée de ma part, je l'avais menacé. Je n'avais plus peur de lui, plus peur de dire ce que je voulais dire et les insultes ont fusé comme un charretier. J'étais dans le salon avec le ventre assez arrondis, et cela aurait dû être assez remarquant, mais, ma mère me disait que je devais faire attention à mon poids. Je ne grossissais pas, mais, le gosse prend vie depuis le jour de l'annonce. Soupirant, la génitrice finit par rentrer en claquant la porte en venant furieusement vers moi et en me levant, je me prends une grande gifle dans le visage ou que ma main se poser instinctivement sur celle-ci en la fusillant du regard, mais je n'ai pas le temps d'en placer une qu'elle me gifle à nouveau en se mettant à hurler « Tu es enceinte et tu oses le cacher en pensant qu'on serait cons de ne pas le voir ! Je t'avais mise en garde depuis l'enfance et toi... Tu aimes aller traîner avec ce mec ! J'espère que tu t'es bien amusé avec, tu as perdu la chose la plus importante pour le jour de ton mariage ! »  Minute. Je rêve ou elle est en train d'insinuer qu'elle l'avait choisis un mari ? A mon regard perdu, elle souris amèrement « Oui, à tes dix neuf ans, j'allais donner ta main à un garçon correcte. Mais, il ne voudra pas de toi. Pour deux raison. Tu n'es plus vierge et tu es enceinte. Bravo, Inaya. » Durant pratiquement tout le reste de la journée, elle me hurler dessus pour savoir qui est le père et pourquoi avais je fais cela. Les nerfs à vif, je lui hurle à mon tour dessus sans regrets « Demande a ton putain de mari. Le père de ce gosse étron mari et mon père. Soit tu faisait exprès de ne pas voir ce qu'il nous faisait subir ou soit tu était complètement aveugle en allant avec d'autre mec aussi. »  La colère me fait dire n'importe quoi, j'ai essayé d'être calme et zen. Sauf, que je n'aime pas qu'on m'aboie dessus alors que je ne suis pas en tort. Les yeux écarquillés, elle lève de nouveau son bras pour me gifler, mais, je lui attrape en la fusillant du regard. « Pense ce que tu veux, façon, on sait très bien que je ne suis pas votre fille biologique ! » Elle se fige en laissant tombé son bras en me scrutant étonnée. Je souris en coin en voyant que c'est dans le mille. J'avais eu toujours ce ressentis de ne pas être dans ma classe et il y a quelques se.aines, j'ai surpris ces deux individus en discuter tard dans la nuit. Je n'arrivais pas à trouver le sommeil et en les entendant discuter, ça m'a piquer la curiosité. Elle se laisse tomber en me faisant signe d'en faire de même. Je m'assoie donc face à elle qui me scrute sérieusement  « T'es parent était nos meilleurs amis, malheureusement, suite à une soirée en tête-à-tête, ils sont morts sur le chemin du retour. Nous avons décidé de te garder parmi nous en te faisant passé pue notre fille. » Je reste silencieuse suite à cette révélation ou que je me lève pour quitter la place, il est préférable que je quitte la maison. « Tu as un grand frère, Inaya. Il croit que tu es morte dans l'accident aussi. » Je me fige en écarquillant les yeux en me tournant vers cette femme. Je serre les poings en quittant la pièce sans un mot en allant préparer mes bagages en disant a Loubna d'en faire autant. C'est donc dû lit que nous avons quitté l maison familiale ou que je leur ai piqué une sacrée somme d'argent. Bah quoi ? Après ce qu'ils nous ont fait vivre et surtout d'avoir vécu dans le mensonge, ce n'est qu'une légère compensation. Le lendemain matin, je suis partie au commissariat avouer tous les faits que nous avons vécus et après examens, l'homme en costumes nous a promis de le mettre derrière le bureau. Il aura ce qu'il mérite.

Après sept heures de travail et d'acharnement, la tête de la petite décide enfin de voir le jour. Les mains accrochées dans les barres de fer et Loubna qui a les yeux baignés de larmes. J'avais envie de la rassurer, mais, vu comment sont les douleurs et le travail à fournir, je ne pense pas être capable de jouer la soeur parfaite. N'étant pas habitué à dire des insultes à tout-va, aujourd'hui ça fuse. Qui n'insulte ? Le bâtard qui m'a mise en clope et neuf mois de galère, sans aide et après avoir vécu durant trois mois dehors avec la petite soeur et le gosse en moi... Nous avons vraiment eu une vie de merde, comme quoi nous ne choisissons pas la famille. C'était une petite fille vraiment adorable, j'avais pensée a accouché sous x, mais Loubna m'a raisonné en me disant que ce n'était pas bien et que même ci... Ce n'était pas in enfant voulu, l'enfant a besoin d'une mère. Pour lui faire plaisir, j'ai fait un effort de la garder avec nous. Heureusement, j'ai su trouver un travail en tant que psychologue dans la ville et depuis, nous avons un appartement correct pour nous loger. Durant la première année d'Anysia, nous avons vécu pas mal de chose ensemble, des pleurs, un peu de joie, de bonheur et d'émotions. Mais, à chaque fois que je vois la petite, mon passé refait surface et me déstabilise. Malgré les refus de Loubna, j'ai décidé que le mieux pour la petite était qu'elle se trouve une nouvelle famille. Une famille qui l'aimera vraiment, car je dois avouer que même si elle fait partie de ma vie et qu'elle a une place dans mon cœur, l'amour que je lui porte n'est pas aussi grand que celui que j'ai pour Loubna. Je vois en elle quelque chose que je souhaite oublier. L'existence de son père et du mal que j'ai vécu. Durant plusieurs mois, Loubna ne m'a pas parlé vu la décision que j'avais prise sans l'avoir écoutée. Je n'avais pas la capacité d'élever un enfant et encore moins de le chérir comme il aurait fallu. Ce n'est rien, j'ai pris l'habitude qu'on me fasse la tête ou qu'on me tient responsable de tout ce merdier. C'était dans une boite de nuit que j'ai rencontré Nick, un type de quelques années que moi et assez mauvais type. Comme je les aime, mais peu violent, du moins... C'était ce qu'ils faisaient montrer au début de notre relation. La soirée était parfaite que nous avons échangé nos numéros pour la suite. Depuis ce jour, nous nous sommes plus quittées, il y a eu cette connexion entre nous. J'étais tombé amoureuse de lui que je n'ai pas vu son vrai visage. Sombre. Violent. Terrifiant. Narcissique. Imbu de lui-même. J'en passe encore, il a osé me frapper et depuis, il n'arrête pas de me battre pour des raisons diverses et pas valables du tout. J'avais peur, très peur de lui. J'avais toujours une boule au ventre quand il rentré vu qu'il avait emménagé à la maison. Je n'aurais du jamais faire cette erreur, je mets Loubna en danger. Je vois dans son regard la peur et l'inquiétude. Nous avons fait la paix quelques jours avant ma première rencontre avec Nick. Elle m'a fait savoir sa peur et son angoisse quand il est dans les parages. Nous vivons dans la peur durant trois ans, trois ans que je me fais battre. Un soir, Loubna m'attendait quand je rentre du boulot ou que nos valises sont prêtes et en voyant son regard, j'ai directement compris l'erreur qu'il avait faite. Les larmes qui coulent sur ses joues me serrent le cœur... Je ne pouvais pas laisser passer cela et c'est pour cette raison que j'avais dit à la petite de prendre nos affaires et que je la rejoins au parc du quartier. Vingt minutes plus tard, il rentre avec le sourire aux lèvres. Bâtard. Il me regarde avant de s'approcher de moi et de venir poser ses lèvres sur les miennes, je me recule d'un coup en lui balançant un coup-de-poing dans la tronche en lui hurlant dessus de ne plus toucher ma sœur. Ce bâtard l'avait frappé et essayer d'aller plus loin avec. Ce con est devenu pire que mon père. J'aurais été capable de prendre un couteau pour le poignarder, mais, heureusement que je suis réfléchie et que je pense à ma sœur. Kaeden est venue nous récupère tard dans la nuit, vu qu'il ne vivait plus ici et nous a ramener dans sa ville. Une nouvelle ville pour nous. La troisième. Jamais deux cent trois, non ? J'espère seulement avoir une vie tranquille et essayer de prendre du recul sur tout ce que j'ai pu vivre.

J'avais sombré durant pratiquement. Six mois dans l'alcool, au point qu'on pourrait croire que j'étais en dépression et alcoolique. Ce n'était pas le cas du tout, mais, presque. Heureusement, que j'avais ma sœur et mon meilleur ami à mes côtés, sinon j'aurais pu faire une très grosse bêtise. J'avais su arrêter l'alcool tout seul, je ne voulais plus vivre dans vide. Je devais me reprendre et c'est donc en deux mois que je me suis repris en main. Je reprends soin de moi en me faisant belle et me suis trouvé une place dans le cabinet de la ville. Je ne demande pas plus, j'ai vraiment tout pour réussir ma vie. Une nouvelle vie et plus saine. Loubna est en études à la fac u qu'elle souhaite devenir procureure, surtout concernant les viols. Elle a été marquée à vie tout comme moi, c'est donc pour cela que nos métiers sont dans des filières dans l'aide. Ma vie est plus calme et plus détendu qu'on a donc pu prendre un studio pour ma sœur et moi. Je ne voulais plus squatter chez Kaeden même en sachant que cela ne lui dérange pas. Nous avons tous besoin de son intimité. Même si j'ai arrêté de boire comme un trou, je vais souvent dans la semaine ou en week-end dans le bar du centre-ville pour une ou deux tournées, pas plus. J'avais rencontré un homme dans ce lieu où que je puisse dire tout et n'importe quoi, il ne faisait qu'écouter ou faisait semblant. Je ne pourrais pas dire la raison, c'est donc depuis ce jour qu'à chaque fois en le voyant, je dis que des conneries sur conneries. Il a dû me répondre sans exagérer deux ou trois fois, depuis la première rencontre. Mais, pourquoi... Au fil du temps, je me suis attaché à lui ? Que je me demande si toute ce passe bien pour lui. Que je m'inquiète également pour lui ? Je ne suis pas amoureuse, mais assez accroché à lui. Je ne bois qu'un ou deux verres et j'attends sa venue. Un soir, alors que j'avais vraiment besoin d'une écoute, j'étais venue au bar pour venir te recherche, mais en vain. Bizarre. Tu es toujours là quand j'arrive. C'est vraiment louche et en prenant ma veste, je me fige en te voyant debout face à un type qui supplie de le laisser en paix. Je sursaute en voyant la scène, je devrais peut-être faire demi-tour, non ? Tu es violent, beaucoup trop violent que j'en ai peur. J'ai peur que tu sois comme Nick ou pire que lui. Je n'ai pas envie qu'on me tape à nouveau et qu'on le fasse du mal. J'ai déjà vécu des atrocités pour le restant de ma vie, je pensais que tu aurais pu être celui qui me fasse voir autre chose, mais, j'ai l'impression que ça sera mon but. J'ai donc couru jusqu'à toi pour te faire sortir d'ici rapidement, je ne sais pas pourquoi je viens à ton secours au lieu de m'enfuir et ne plus mettre les pieds ici. C'est tout simplement que mon cœur décide à la place de mon cerveau, je sais que tu ne me feras jamais de mal. C'est tout ce que je souhaite, ne pas vivre de nouveau dans la peur. Malgré le peu d'échange qu'on a pu faire, tu avais toujours était là pour m'écouter alors que tu avais mieux à faire, mais tu resté et me prêter une oreille. Je ne sais pas ce que la vie me réserve, mais je ne veux pas te laisser pourrir la vie. Je ne supporte pas de te voir à chaque fois dans des états pas possibles. J'aurais pu devenir comme toi vu la vie que j'ai pu avoir, mais j'ai su me relever grâce aux gens que j'aime. Tu as juste. Besoin d'une personne qui essaie de t'ouvrir les yeux. Je vais essayer d'être cette personne pour toi, même si je dois m'accrocher à toi, je le ferais. C'est mon seul but que j'ai pour le moment, vivre cette nouvelle vie à fond et profite de mon entourage.

Durant une de mes consultations avec une jeune demoiselle de onze ans, je ressens quelque chose de spécial avec elle. Je ne serais pas dire quoi, mais quelque chose en elle est attachant. Ce n'est qu'au fil du temps des consultations que j'apprends que c'est ma fille. La fille que j'ai abandonnée après un an. Je ne savais pas comment me comporter ni comment réagir à cette annonce, seulement... Elle m'a raconté tout ce qu'elle vit avec ses parents adoptifs et l'envie d'aller les frapper est tentant. Malgré que je ne la voulais pas plus que cela, je ne veux pas qu'on la batte. J'ai fait ce choix justement pour lui éviter toutes les misères du monde, pour qu'elle ait une vie correcte et avec une famille chaleureuse. Qu'elle a tout ce dont j'ai été privé depuis que je suis rentré dans cette famille. La seule chose de bien est que j'ai pu être proche de Loubna, ma petite soeur que j'aime. Je suis donc partagé dans mes choix, ai-je vraiment envie de la laisser dans une famille pareille ? De voir qu'elle risque la même vie que moi ? Mais, est-ce que je me sens capable de l'élever à nouveau ? Même si je sais qu'elle ne m'en veut pas, (ce sont ses propres paroles, car moi-même, je ne me le pardonne pas.) elle veut vivre avec moi, qu'elle souhaite sa vraie mère à ses côtés. Pour une gamine de onze ans, elle a une très belle façon de se faire entendre. C'était totalement moi quand j'étais plus jeune, quand j'avais son âge. Nous sommes matures dès notre jeunesse, mais je dois réfléchir à ce que je souhaite pour notre avenir. De savoir si je suis capable de l'accueillir dans notre vie à nouveau et d'apprendre à l'aimer pour ce qu'elle est, non pour ce que j'ai pu ressentir au début.


Dernière édition par Inaya Summers le Lun 11 Juil - 22:44, édité 2 fois
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Invité

Invité


all we do

MessageSujet: Re: InayaSummers. (uc)   Jeu 7 Juil - 20:40

+1 sait-on jamais.
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Invité

Invité


all we do

MessageSujet: Re: InayaSummers. (uc)   Jeu 7 Juil - 20:44

Bienvenue! Ce vava de folie Bon courage pour t fiche
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Invité

Invité


all we do

MessageSujet: Re: InayaSummers. (uc)   Jeu 7 Juil - 20:44

Bienvenue sur le forum, divine créature.
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Invité

Invité


all we do

MessageSujet: Re: InayaSummers. (uc)   Jeu 7 Juil - 20:46

Merci les loutres ! Vous avez vu vos avatars également ?
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Invité

Invité


all we do

MessageSujet: Re: InayaSummers. (uc)   Jeu 7 Juil - 20:55

BARBARA, la subliiime
puis, il nous faudra un lien

bienvenue, en cas de problème n'hésite pas à contacter un membre du staff

ps : JE VIS DANS LES ETOILES DEPUIS QUE T'ES LA, viens dans mes bras viens dans mes bras ! #SOPRANO
j'étais obligée
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Invité

Invité


all we do

MessageSujet: Re: InayaSummers. (uc)   Jeu 7 Juil - 21:05

Bienvenue à toi !!!
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Invité

Invité


all we do

MessageSujet: Re: InayaSummers. (uc)   Jeu 7 Juil - 21:06

Bienvenue et bon courage pour ta fiche!!
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Invité

Invité


all we do

MessageSujet: Re: InayaSummers. (uc)   Jeu 7 Juil - 21:13

je suis tellement contente tu peux pas t'imaginer comme t'as illuminé ma petite journée déjà bien ensoleillée

BIENVENUE CHEZ TOI MA BELLE I love you I love you
si tu as la moindre question, le moindre doute, ou pour le fun n'hésite pas à me harceler de mp !
bon courage pour la suite de ta fichounette et encore mille fois merci

Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Invité

Invité


all we do

MessageSujet: Re: InayaSummers. (uc)   Jeu 7 Juil - 22:05

Merci à vous tous de cet accueil !

J'suis contente de t'avoir fais ta journée, alors. aha. Ca me fait plaisir, puis j'ai craqué littéralement sur ton pré-lien, c'pour ça aussi.
MERCIIII MON BEAU.

J'adore papoter, donc tu risque de me voir souvent en MP également.
Dou rien, mon beau. ♥
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Invité

Invité


all we do

MessageSujet: Re: InayaSummers. (uc)   Jeu 7 Juil - 22:15

BIENVENUUUUUE ! OHHHH !
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Invité

Invité


all we do

MessageSujet: Re: InayaSummers. (uc)   Jeu 7 Juil - 23:47

là tu fais une heureuse I love you

palvin, ça faisait trop longtemps que je l'avais plus vue et puis ce prénom, j'aime beaucoup, il lui va trop bien

je viendrai lire la suite de ta fiche avec intérêt, en attendant, bon courage pour l'achever
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Invité

Invité


all we do

MessageSujet: Re: InayaSummers. (uc)   Ven 8 Juil - 2:02

rolalala la bombasse de Barbie
bienvenue ma jolie ton vava est à tomber
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Invité

Invité


all we do

MessageSujet: Re: InayaSummers. (uc)   Ven 8 Juil - 15:36

Merci à vouuuus !
Neilan, Merci, ca fait plaisir Je t'en pris, viens me lire quand la fiche sera finis :P
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Invité

Invité


all we do

MessageSujet: Re: InayaSummers. (uc)   Sam 9 Juil - 22:03

Bienvenue chez les fous
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Invité

Invité


all we do

MessageSujet: Re: InayaSummers. (uc)   Lun 11 Juil - 7:56

Hey welcome ^^
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Invité

Invité


all we do

MessageSujet: Re: InayaSummers. (uc)   Lun 11 Juil - 9:20

Bienvenue ! super vava si je puis me permettre
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Invité

Invité


all we do

MessageSujet: Re: InayaSummers. (uc)   Lun 11 Juil - 21:53

Merci à vous !
Revenir en haut Aller en bas
avatar



all we do
verres de whisky : 1127
Voir le profil de l'utilisateur http://allwedo.forumactif.org/t640-i-m-just-a-sucker-of-pain-cha

MessageSujet: Re: InayaSummers. (uc)   Mar 12 Juil - 0:05

Félicitations !
bienvenue dans la famille ♥
tu sais déjà ce que j'en pense hein, mais du coup, je t'aime d'amour profond I love you I love you




Bienvenue dans notre petit famille
N'hésite pas à jeter un coup d'oeil au bottin pour être certain que ton avatar y est inscrit !
Tu peux dès à présent te trouver un petit toit mais également un petit job pour payer tout ça !
Tu pourra évidemment agrandir ton cercle d'amis et familiale en te dirigeant vers les scénarios et pré-liens !

Pour finir, merci d'avoir posé ton divin petit cul sur ce bout de paradis et nous espérons que tu y vivra une magnifique aventure.



I CAN LIVE UNDERWATER

When I fall to my feet wearing my heart on my sleeve, all I see just don't make sense. Because all I need is the love you breathe. © signature by anaëlle.
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Invité

Invité


all we do

MessageSujet: Re: InayaSummers. (uc)   Mar 12 Juil - 15:26

La belle Barbara

Avec un peu de retard, bienvenue parmi nous !
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé



all we do

MessageSujet: Re: InayaSummers. (uc)   

Revenir en haut Aller en bas
 

InayaSummers. (uc)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
ALL WE DO :: Archives fiches-